Le vin aide-t-il à vivre plus longtemps ?

Des chercheurs affirment qu'une molécule présente naturellement dans la boisson pourrait permettre de vivre plus longtemps

vin
— Ground Picture / Shutterstock.com

Les gens boivent du vin depuis des milliers d’années, et les avantages de cette pratique ont été bien documentés. De nouvelles recherches continuent de suggérer que boire du vin avec modération offre plusieurs avantages, dont une espérance de vie plus longue. À quel point est-ce vrai ?

Boire du vin : autant d’avantages que d’inconvénients

Le vin fait partie des boissons les plus consommées au monde. Il existe diverses explications à cela, notamment parce que l’on attribue à cette boisson divers avantages pour la santé lorsqu’elle est bue avec modération. Au fil des ans, de nombreuses études ont théorisé les bénéfices du vin pour la santé. Une étude réalisée en 2018 a notamment montré que la consommation modérée de vin rouge a des liens positifs avec les maladies cardiovasculaires, l’athérosclérose, l’hypertension, certains types de cancer et le diabète de type 2.

Autrement dit, cela signifie que la consommation modérée de vin peut aider à vivre plus longtemps. Des études ont notamment attribué cette propriété aux antioxydants contenus dans le vin, notamment le resvératrol. Rappelons que les antioxydants aident le corps à combattre les radicaux libres qui peuvent endommager nos cellules et nos organes. Le resvératrol, en particulier, favoriserait la santé et la longévité en augmentant l’activité d’une protéine appelée sirtuine. Les sirtuines sont chargées de protéger l’organisme contre les maladies liées au vieillissement.

Cependant, malgré les divers avantages que la consommation de vin peut avoir sur la longévité et la santé, en général, il est important de ne pas oublier qu’il s’agit d’une boisson alcoolisée. Or, l’alcool est une substance particulièrement dangereuse pour la santé, et il existe de fortes probabilités que les effets négatifs de l’alcool contenu dans le vin l’emportent sur les avantages. D’ailleurs, de récentes études ont démontré que même une consommation modérée d’alcool a un impact significatif sur la santé cérébrale et la santé cardio-vasculaire.

vin
— Stokkete / Shutterstock.com

Que faut-il donc faire à propos de la consommation de vin ?

Ainsi, malgré le grand nombre d’études réalisées sur la consommation de vin, les résultats de ces recherches sont contradictoires. Cela signifie qu’il n’y a pas encore de preuve solide qui permet d’affirmer que boire du vin, même avec modération, permet de vivre plus longtemps. Si une personne n’a pas l’habitude de boire du vin, il n’est donc pas nécessaire de changer cette habitude ; et il en va de même pour ceux qui aiment en boire de temps en temps. Pour ceux qui aiment boire du vin, il est conseillé d’en limiter la consommation à deux verres par jour, et pas tous les jours.

Pour les personnes qui ne boivent pas et qui veulent améliorer leur santé, les experts recommandent ainsi des solutions moins ambiguës, comme une alimentation plus saine ou la pratique d’exercices physiques. Pour ceux qui boivent – surtout ceux qui consomment du vin au quotidien – il est recommandé d’avoir l’avis d’un médecin et de faire régulièrement des bilans de santé. C’est important dans la mesure où la consommation régulière de cette boisson peut être un facteur aggravant de divers problèmes de santé sous-jacents.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Messenger