4. Silent Hill 2 (2001 – PS2)

Silent Hill 2, véritable monument du jeu vidéo et en particulier du survival horror, est connu pour ses multiples fins qui amènent les joueurs et joueuses à passer au moins une nuit blanche pour méditer sur le sens de la vie.

Si on se concentre sur la fin la plus connue, où James se rend compte qu’il a tué sa femme, sans vraiment comprendre s’il l’a fait par amour pour abréger ses souffrances ou par haine et lassitude, on se rend compte à quel point le personnage était perturbé, perdu entre le réel et les songes, et que ce voyage à Silent Hill qui devait l’aider à y voir plus clair peut être une rédemption (si l’on parvient à s’en échapper) ou un piège qui se referme sur lui (s’il combat Maria et y reste). Il y a tant de choses à interpréter sur chaque personnage et scène de Silent Hill, mais la fin restera le plus gros morceau à analyser et marquant du jeu.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de