© Xiao et al., Science Bulletin, 2022

En mission depuis janvier 2019, le rover lunaire chinois Yutu-2 a pour but d’explorer la face cachée de la Lune. Yutu-2 a déjà fait de nombreuses découvertes intéressantes, dont la forme cubique qui s’était avérée être un rocher lunaire et une étrange pierre en forme de spirale. Cette fois-ci, la caméra panoramique chinoise a mis la main sur deux sphérules translucides en plein milieu de la poussière sèche et grisâtre.

L’explication des scientifiques

Le rover chinois à découvert de mystérieuses sphères de verre sur la face cachée de la Lune. Les scientifiques ont détaillé leur recherche dans la revue Science Bulletin. Ces petites sphères contiendraient l’histoire de la Lune, à savoir la composition de son manteau ainsi que les différents évènements d’impact. Il est à noter que du verre a déjà été trouvé sur la Lune comme lors de la mission Apollo 16. Mais il diffère des deux autres sphères, aperçues récemment par le rover lunaire.

La présence de verre n’est pas extraordinaire sur la Lune. Il est présent sur toute la couche de poussière qui recouvre la surface lunaire. La formation du verre serait alors un phénomène naturel. Près de 18 millions d’années passées, alors que la Lune était active volcaniquement, des dépôts de verre volcaniques se sont formés. Ces dépôts sont les conséquences de l’hypervitesse ainsi que du volcanisme. Il serait possible qu’à cause de la chaleur générée par les météorites, de nouveaux dépôts de verre soient apparus. Cependant, il est important de souligner que les scientifiques ne sont pas formels dans leurs déclarations.

© Xiao et al., Science Bulletin, 2022

Le mystère des deux sphérules intactes

Ces petites sphères solides sont minuscules sur Terre. Celles trouvées par Yutu-2 ont une plus grande taille : 15 à 25 millimètres de diamètre. Quant aux sphérules de la mission Apollo 16, ces dernières mesuraient jusqu’à 40 millimètres de diamètre. Bien que les petites boules aperçues sur la Lune durant les deux missions soient de grande taille, une différence d’envergure s’impose. Le géologue planétaire Xhiyong Xiao de l’université Sun Yat-sen et de l’Académie chinoise des sciences a expliqué que les globules de la face cachée semblaient être translucides.

De nombreuses théories font surface quant à la présence de ces globules translucides. Il se pourrait que ce soit des impacts de météorites lunaires déjà mentionnés auparavant. Il se pourrait aussi que ce soit du verre volcanique connu sous le nom d’anorthosite. Mais il se pourrait, tout simplement, que ces petites sphères étaient déjà là mais juste enfouies. En tout cas, il faudra attendre l’étude de la composition de ces sphérules pour confirmer une de ces théories.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments