Castle 

Dès 2009, Richard Castle passionnait les foules sur la chaîne ABC. La série propose de suivre un célèbre romancier, Castle, alors qu’il accompagne le lieutenant de police Kate Beckett dans ses enquêtes en tant que consultant. Si la trame principale semble assez basique, la série aura su apporter de la nouveauté au genre grâce à un certain humour mais aussi et surtout une atmosphère spéciale. Un héros romancier à l’imagination extraordinaire, voilà qui permet à des scénaristes bien des écarts. C’est lors du 14e épisode de la 4e saison que nos héros se retrouvent, à leur tour, plongés dans l’ambiance d’un film noir.

C’est une fois de plus un détective qui déclenchera le changement de décor : son journal, trouvé sur le cadavre d’un chasseur de trésor du nom de Stan Bank, revoit les héros en 1947. Ensemble et dans les habits de l’époque, ils devront faire le lien entre l’histoire de ce détective et l’assassinat de Bank.

Bones

Faire un épisode spécial sans citer Hitchcock ? Une idée saugrenue pour les scénaristes de Bones, surtout quand leur création est une série policière. A l’occasion du 200e épisode de la série, toute l’équipe s’est fendue d’un hommage fabuleux au célèbre cinéaste en lui offrant 42 minutes des aventures du docteur Temperance Brennan.

Reprenant les codes du cinéma des années 50, l’épisode nous emmène dans le passé et dans un récit où nos deux héros ne se connaissent pas : Brennan y est détective et Booth, un bandit. Les héros devront, ensemble, prouver l’innocence du malfrat accusé d’être un meurtrier tout en créant, au passage, l’anthropologie judiciaire. Si l’histoire est séduisante, la réalisation est magnifique : plan après plan, le réalisateur David Boreanaz a su reproduire une esthétique proche de celle d’Hitchcock.

Community

Community, la série culte de Dan Harmon malmenée des années durant sur NBC avant d’être complètement rayée de la grille des programmes, aura fait rire des milliers de spectateurs qui se battent encore et toujours pour son retour. La force de l’œuvre était d’adapter tous les scénarios à sa trame amusante et ses personnages déjantés : les auteurs ont fait de même avec le troisième épisode de la troisième saison en plongeant Ben Chang, l’ancien professeur d’espagnol, dans une enquête caricaturant les films noirs. Si son histoire est entrecoupée du récit des autres personnages, en couleurs et tourne en dérision le style cinématographique des années 50, on en comprend directement les références.

Ben Chang donc, se découvre une vocation de détective alors qu’il vient juste d’être accepté comme surveillant de Greendale. Il se lance alors dans une enquête sans queue ni tête tout droit sortie de son imagination. Il finit par, sans le vouloir, mettre le feu à son logis avant d’être promu surveillant principal de l’université. Une histoire farfelue bien menée, dans laquelle le personnage fait lui-même sa voix off et se joue des codes du film noir.

community-chang

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de