9 épisodes de séries qui rendent un bel hommage au film noir

Le film noir est certainement l’une des plus grandes fiertés des cinéastes français : tout droit venu de l’hexagone, ce genre inspiré des romans noirs de Dashiell Hammett, il a été développé et vulgarisé de l’autre côté de l’Atlantique par les réalisateurs, scénaristes et producteurs américains. A l’instar des épisodes musicaux, les épisodes « noirs » sont devenus légion dans les séries populaires. Le DGS s’est penché sur le sujet pour vous en présenter quelques-uns.

 

Charmed

Si ce n’est pas l’un des meilleurs épisodes à s’être inspiré du genre, c’est certainement l’un des plus surprenants : Charmed Noir, le 8e épisode de la 7e saison nous plonge dans une histoire des plus originales en mettant en place l’ambiance des films noirs. Alors que Paige, la 4e sœur du trio et son compagnon l’agent Brody mènent l’enquête, ils sont projetés au cœur d’une nouvelle inachevée prenant place dans les années 30. Seul moyen d’en sortir, trouver l’auteur et héros de la nouvelle pour l’aider à la terminer, tout en fuyant la mafia en place.

Au programme : épisode en noir et blanc, bars enfumés, chanteuses pulpeuses et ruelles lugubres. L’épisode se contente de reprendre les plus gros clichés du genre mais reste à saluer. Si la série s’est souvent essayée à différents styles, celui-ci a de quoi surprendre tant il emprunte au cinéma.

 

Smallville

En 2001, la série Smallville rencontrait un public qui allait la suivre durant 10 ans. La jeunesse de Superman y était décrite et avec lui, le spectateur découvrait l’étendue des pouvoirs et devoirs de l’homme de fer. 10 saisons et 218 épisodes qui auront permis à leur créateur de s’essayer à différents styles dont le film noir. Noir justement, c’est le titre de l’épisode 20 de la 6e saison, (Un grand classique en VF) dans lequel Lana se fait tirer dessus et Jimmy Olsen, assommé, se retrouve en pleine enquête journalistique le 30 mai 1940. La situation y est bien différente : Clark, marié à Lana, entretien une relation extraconjugale avec Lois. Et Jimmy, confronté aux mensonges de tous les personnages, finit par tuer Lex après avoir été manipulé par Lana.

A son réveil et de retour à notre époque, Jimmy utilise les informations de son rêve pour comprendre les tenants et aboutissants de l’agression de Lana. Une telle trame a permis aux scénaristes d’introduire, avec talent, Jimmy parmi les personnages récurrents de la série. Si la narration de l’épisode n’est pas grandiose, son ambiance se prête parfaitement au style du film noir.

 

Fringe

Brown Betty, le 20e épisode de la seconde saison de Fringe, est un OVNI parmi les épisodes noirs de cette sélection. En réalité, il est un mélange de deux « spécials », puisqu’en plus de faire hommage au cinéma du siècle dernier, il possède toutes les caractéristiques d’un épisode musical.

Le changement d’ambiance est introduit par le Docteur Walter Bishop qui, pour se détendre, fume sa propre drogue qu’il a nommée la Brown Betty. Il décide alors de raconter une histoire à Olivia, autre héroïne de la série, dans laquelle elle incarne un détective privé. Espions, jeune femme pulpeuse en danger ainsi qu’une enquête sombre et périlleuse marquent l’épisode, entrecoupé de chansons, le tout en noir et blanc. Brown Betty a reçu de bonnes critiques et reste, aujourd’hui, l’un des épisodes noirs et musicaux les plus fréquemment cités par les sérievores.


Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.

— Madame de Sévigné