matin

Le réveil peut être très difficile pour beaucoup de gens. En effet, même après huit heures de sommeil, on peut se sentir épuisé. Il existe cependant des méthodes pour éviter ce problème. Des scientifiques expliquent comment.

Pourquoi on se sent parfois fatigué dès le matin ?

Tout le monde sait probablement que l’on se sent fatigué le matin si on n’a pas dormi assez longtemps. Mais qu’en est-il lorsqu’on a dormi longtemps, mais qu’on se réveille encore épuisé ? On parle alors d’un sommeil non réparateur. Cela se produit lorsqu’une personne se réveille fatiguée même après avoir dormi pendant la durée recommandée, soit entre 7 et 9 heures la nuit. Malheureusement, les conséquences d’un sommeil non réparateur ne se limitent pas à la fatigue du matin.

En fait, cela va engendrer de la fatigue tout au long de la journée, mais aussi de l’irritabilité, de l’hypersensibilité, des difficultés à se concentrer, de l’anxiété et du stress. Notons qu’un sommeil réparateur peut avoir différentes causes. Il peut résulter de troubles du sommeil comme l’insomnie, l’apnée du sommeil ou la narcolepsie. Cela peut également être un symptôme d’une affection sous-jacente, comme la grippe, l’arthrose ou, dans le pire des cas, le cancer. Le stress, l’anxiété et la dépression peuvent aussi être à l’origine du problème.

Cela peut également être dû à des facteurs de risque liés au mode de vie, comme un travail de nuit, l’obligation de se réveiller la nuit pour prendre soin d’un bébé, ou le décalage horaire. Cela peut aussi résulter de facteurs qui ont des effets sur le plus long terme, comme une mauvaise alimentation ou le manque d’exercice physique. En fait, tout ce qui peut affecter le rythme circadien peut engendrer un sommeil non réparateur. C’est le cas des boissons qui contiennent de la caféine ou encore de la surexposition aux appareils numériques.

petit-déjeuner
― Syda Productions / Shutterstock.com

Les trois facteurs à prendre en compte pour avoir un sommeil réparateur

Heureusement, il existe des moyens pour profiter d’un bon sommeil réparateur. Les chercheurs de l’université de Berkeley se sont penchés sur le sujet, et ils ont découvert qu’il y a trois éléments clés pour profiter d’un sommeil réparateur. Ces trois facteurs sont la durée du sommeil, le niveau d’activité physique et la composition du petit déjeuner. En effet, l’étude publiée dans la revue Nature Communications a montré qu’une personne qui souffre d’un sommeil non réparateur chronique doit augmenter la durée de ses heures de sommeil au-delà de ce dont elle a l’habitude.

Elle doit également faire plus d’exercice physique, car cela permet d’avoir un sommeil plus continu et moins perturbé. Enfin, les chercheurs ont constaté que les personnes qui souffrent de fatigue à cause d’un sommeil non réparateur doivent ajouter l’apport en glucides dans leur petit déjeuner. Les chercheurs ont expliqué qu’un petit déjeuner riche en glucides améliorait la vigilance. Pour aboutir à ces conclusions, les scientifiques ont recruté 833 participants. Leur apport alimentaire, leur activité physique, leurs habitudes de sommeil, leurs niveaux de glucose et leur vigilance ont été surveillés pendant deux semaines.

Les scientifiques ont précisé que ces facteurs ne sont cependant pas figés, et que d’autres paramètres doivent être pris en compte. Par exemple, si le problème résulte d’une affection sous-jacente, c’est l’affection qu’il faut soigner pour ne plus être fatigué dès le matin.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Marco6669
Marco6669
10 mois

Tellement évident qu’on se demande pourquoi ils n’y ont pas pensé plus tôt !