vaccin grippe
— photobyphotoboy / Shutterstock.com

La grippe est l’une des maladies qui touchent le plus de personnes au monde. Rien qu’en France, elle tue entre 10 000 et 15 000 personnes chaque année. Heureusement, il existe des vaccins pour cette maladie, et les chercheurs sont même en train de développer un vaccin universel pour la grippe.

La grippe : une maladie qui continue à faire des ravages d’année en année

La grippe est une maladie respiratoire contagieuse causée par des virus qui infectent le nez, la gorge et parfois les poumons. La grippe se transmet principalement d’une personne infectée à une personne saine par voie aérienne. Et la maladie se manifeste généralement par de la fatigue, des courbatures, des frissons, de la toux, des maux de gorge et de la fièvre. Si la grippe humaine existe depuis plus de 4 500 ans, c’est une maladie qui continue de toucher un grand nombre de personnes.

En effet, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la grippe touche entre 3 et 5 millions de personnes chaque année et cause entre 290 000 et 560 000 décès par an. Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de grippe, en fonction de la souche du virus qui est en cause. Mais en général, il existe 4 grandes catégories de grippe : A, B, C et D ; les grippes de type A et B étant celles qui peuvent toucher les êtres humains. Les virus grippaux de type A – en particulier les sous-types A(H1N1) et A(H3N2) – sont ceux qui circulent actuellement le plus chez les êtres humains.

Le meilleur moyen de prévention contre la grippe, c’est de se faire vacciner annuellement. Malheureusement, les vaccins actuellement disponibles contre la grippe ne protègent que pour quelques sous-types de la grippe, et sont généralement inefficaces pour les souches potentiellement pandémiques. Mais la donne pourrait changer, car des chercheurs de l’université Queen Mary de Londres sont en train de développer un nouveau vaccin universel qui a le potentiel de protéger contre un grand nombre de souches de virus grippaux.

grippe
— Naeblys / Shutterstock.com

Un vaccin très prometteur, mais qui attend d’être testé sur les humains

Pour l’instant, le vaccin n’a été essayé que sur des animaux, mais les résultats sont des plus prometteurs. En effet, selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Science, le vaccin expérimental a généré des réponses immunitaires pour 20 souches de virus grippaux de type A et B chez les souris et les furets. Les essais ont également permis de constater que les niveaux d’anticorps induits par le vaccin restent inchangés pendant au moins quatre mois. Enfin, le vaccin a permis de réduire les symptômes de la grippe et le taux de mortalité.

Pour développer ce vaccin, les chercheurs ont utilisé la technologie ARNm, celle qui a été utilisée pour développer les vaccins contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech et de Moderna. D’ailleurs, Pfizer et Moderna sont également en train de développer des vaccins antigrippaux se basant sur la technologie ARNm. Pour en revenir au vaccin universel contre la grippe, la prochaine étape sera de faire des essais sur les humains pour savoir s’il est tout autant efficace sur l’Homme, et surtout pour déterminer s’il y a des effets secondaires graves qui compromettraient son utilisation. Si tout se passe bien, un vaccin antigrippal universel sera disponible d’ici deux ans.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments