Aujourd’hui, on a l’habitude de taper sur notre confortable clavier d’ordinateur ou encore sur nos claviers tactiles. Vous vous en doutez sûrement, il n’en a pas toujours été ainsi. Parce qu’avant, il y avait la fameuse machine à écrire. Préparez vous à un voyage dans le temps à la rencontre de l’histoire des machines à écrire !

Vos grands-parents ou certains d’entre vous en ont peut-être encore une chez eux. Nous allons vous faire découvrir deux siècles d’histoire en compagnie de cet appareil révolutionnaire qu’est la machine à écrire.

1714 : Henry Mill

La machine à écrire d’Henry Mill est la première à avoir été brevetée.

1865 : La Hansen Writing Ball

La Hansen Writing Ball est inventée en 1865 par Rasmus Malling-Hansen, le révérend et directeur du Royal Institut pour les sourds-muets à Copenhague. Elle est brevetée et entre en production en 1870. Elle est la première machine à écrire à être commercialisée.

1867 : Le Pterotype de John Pratt

Elle est présentée à la Société des Arts de Londres et la Royal Society en 1867. Un article sort le 6 Juillet 186 7 à son sujet, dans un numéro de la revue Scientific American. Depuis, elle a inspiré de nombreux autres inventeurs de machines à écrire. Brevetée le 11 Août  1868 aux Etats-Unis.

1867 : la Sholes et Glidden (également connue sous le nom Remington n ° 1)

C’est la première machine à écrire qui rencontre un succès commercial. Le premier modèle avait un clavier QWERTY à quatre rangs et pouvait imprimer uniquement des majuscules.

1876 : Un autre magnifique exemple d’une machine à écrire Sholes et Glidden (Remington n ° 1)

1878 : Remington n°2

Elle avait 39 touches et était la première machine à écrire qui pouvait taper des lettres majuscules et minuscules sur la même touche.

1881 : la Hall Type Writer (1881) 

1882 : La Caligraphe 2

C’estt la deuxième entreprise de machine à écrire américaine sur le marché, après la Remington (ou Sholes et Glidden) en 1880. La Caligraph 2, le deuxième et le plus léger modèle de l’entreprise a été la première machine à écrire à disposer d’un clavier complet en 1882. C’était un clavier de taille double parce que la machine avait les touches séparées pour les minuscules et les majuscules.

1884 : Hammond 1

1885 : La Crandall Typewriter nouveau modèle

1890 : Victor

1893 : Blickensderfer 5 ou la machine à écrire Dactyle

La première machine à écrire portable a été inventée en 1891 et introduite en 1893 par George C. Blickensderfer. Elle dispose d’un clavier « scientifique » à la place du QWERTY, ce qui était moins efficace, selon Blickensderfer. Plus tard, la société a également commercialisé des machines à écrire avec un clavier QWERTY, mais l’acheteur a dû signer un formulaire très simple déclarant qu’il savait qu’il choisissait le type de clavier le moins efficace. La machine à écrire Dactyle française était basée sur le Blickensderfer 5.

1894 – 1928 : Oliver 5

1895 : La machine à écrire Ford 

Elle est la première machine à écrire à utiliser de l’aluminium dans sa construction.

1897 : Jewett No.4

Les touches blanches sont pour les minuscules et les noires pour les lettres majuscules et les chiffres.

1899 : La Saturn

La Saturn est vraiment compliquée à utiliser : d’abord l’utilisateur doit sélectionner une rangée de lettres imprimées sur l’index, puis taper sur l’une des neufs touches du clavier.

1900 – 1907 : La Salter 6 Improved

1902 : la Blickensderfer électrique

C’est la première machine à écrire électrique produite dans le commerce. Ce ne fut pas un grand succès, car à l’époque l’électricité n’avait pas été normalisée et la tension différait de ville en ville.

1920 : La Corona portable

1920-1925 : La Remington Portable #1

Plus d’un demi-million d’appareils ont été vendus.

1925-1928 : La Remington Portable #2

1935 : Machine à écrire IBM

C’est la première machine à écrire électrique qui rencontre un franc succès aux Etats-Unis.

1961 – 1984 : IBM Selectric 

Ce modèle très réussi introduit en 1961 utilise une sorte de boule rotative et pivotante (ou «balle de golf») au lieu de plusieurs dizaines de barres de type individuel. Elle s’emparera des 3/4 du marché américain.

Fin des années 1980 : Canon Typestar 110 

1980 :  Brother WP-1

Wow ! On en aura fait du chemin depuis 1714 ! On imagine que dans plusieurs dizaines, voire centaines d’années, on pourra faire cette même rétrospective avec nos ordinateurs et nos smartphones. Pensiez-vous que la machine à écrire avait une si longue histoire ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de