régime méditerranéen
— Antonina Vlasova / Shutterstock.com

Au cours des dernières années, le régime méditerranéen est devenu de plus en plus populaire. En effet, on attribue à ce régime alimentaire de nombreux effets bénéfiques sur la santé. On a même estimé qu’il permettait de réduire les risques de démence. Mais cette dernière affirmation a été remise en cause.

Le régime méditerranéen est bon pour la santé, mais n’affecte pas la mémoire et la cognition

Riche en ingrédients savoureux comme les fruits, les légumes, les grains entiers et les graisses saines pour le cœur, le régime méditerranéen est un régime alimentaire très populaire qui est à la fois délicieux et nutritif. Comme son nom l’indique, le régime méditerranéen est une façon de manger basée sur les cuisines traditionnelles de la Grèce, de l’Italie et d’autres pays bordant la mer Méditerranée. Autrement dit, les aliments à base de plantes constituent la base du régime alimentaire et l’huile d’olive est la principale source de matières grasses ajoutées.

Au cours de la dernière décennie, le régime méditerranéen a énormément gagné en popularité, notamment parce qu’il a été constaté qu’il s’agissait d’un régime sain et équilibré. En effet, de nombreuses études ont soutenu que ce régime alimentaire présentait de nombreux avantages pour la santé, dont la prévention de la démence. Cependant, une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université de Lund, en Suède, a montré que, finalement, le régime méditerranéen n’a pas réellement de bienfaits sur le cerveau.

Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Neurology, il n’y a aucune preuve que le régime méditerranéen aide à réduire les risques de démence. « Nous n’avons trouvé aucune association entre les habitudes alimentaires conventionnelles ou l’adhésion à un régime méditerranéen et l’incidence ultérieure de la démence », a en effet déclaré Isabelle Glans, auteure principale de l’étude. Notons que même si ces résultats peuvent paraitre étonnants, il ne s’agit pas de la première étude à aboutir à cette même conclusion. En effet, deux études réalisées en 2019 ont également conclu qu’il n’y avait pas de lien entre le régime méditerranéen et la démence.

régime méditerranéen

L’alimentation à elle seule ne suffit pas pour prévenir la démence

En ce qui concerne cette nouvelle étude suédoise, elle s’est basée sur des données récoltées sur une période de 20 ans auprès de 28 000 personnes âgées en moyenne de 58 ans. Il a notamment été demandé aux participants de remplir un journal alimentaire quotidien, de répondre à des questionnaires et à des entrevues. À la fin de l’étude, 1 943 personnes avaient reçu un diagnostic de démence, y compris la maladie d’Alzheimer. Pour ces participants, il a été examiné à quel régime alimentaire s’alignait leur alimentation. Après ajustement en fonction de divers paramètres, les scientifiques n’ont trouvé aucune association entre le type de régime alimentaire et un risque réduit de démence.

Les chercheurs ont expliqué que cette absence de lien entre le régime alimentaire et les risques de démence pourrait s’expliquer par le fait que l’alimentation à elle seule n’a pas un effet suffisamment fort sur la mémoire et la cognition. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas un facteur à exclure, mais qui doit être pris en compte avec d’autres paramètres comme la pratique d’exercices physiques, l’hygiène du sommeil et le mode de vie en général. Cela sans oublier les facteurs physiologiques et génétiques de chaque individu.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments