pieces-anciennes

Un incroyable coup du destin a été récemment vécu dans un champ du Derbyshire, en Angleterre, lorsqu’un détecteur de métaux a mis au jour deux pièces d’or d’une valeur historique inestimable, provenant d’époques séparées par 1 400 ans. Cette découverte unique révèle non seulement l’artefact en soi, mais offre également un fascinant aperçu des époques et des civilisations qui les ont produites.

Une découverte exceptionnelle dans un champ

Jasper Hyde est un passionné de détection de métaux qui aime fouiller les champs à la recherche d’objets historiques. Le 30 juillet dernier, il a participé à une fouille organisée par un groupe de détection de métaux nommé Down to Earth Charity Digs, qui reverse une partie des frais d’inscription à des œuvres caritatives. La fouille se déroulait dans un champ appartenant à un fermier du Derbyshire, en Angleterre.

Ce que Jasper Hyde ignorait, c’est qu’il allait faire une découverte incroyable dans ce champ. En effet, il a trouvé deux pièces d’or appartenant à deux périodes historiques différentes, séparées par plus de 1 400 ans d’histoire. Il s’agit d’une pièce d’or celtique datant d’environ 65 av. J.-C. et d’une pièce d’or datant de 1351-1361, sous le règne du roi Édouard III.

Un jour chanceux”, a écrit Jasper Hyde. Il a confié qu’il était stupéfait d’avoir trouvé les pièces. “Il est très rare de trouver de l’or, et trouver deux pièces d’or appartenant à différentes périodes historiques en une journée est presque impensable”, a-t-il dit.

Un témoignage précieux de l’histoire ancienne et médiévale

Les deux pièces d’or trouvées par Jasper Hyde sont des témoins importants de l’histoire ancienne et médiévale de l’Angleterre. Roger White, archéologue à l’université de Birmingham, a expliqué que la pièce celtique est probablement liée à la tribu des Corieltauvi, qui vivait en Grande-Bretagne avant la conquête romaine, et dont le territoire correspond à la région actuelle des Midlands de l’Est. 

La pièce d’Édouard III est également remarquable par sa pureté et son état impeccable. Elle est faite d’or fin, comme le montre sa couleur éclatante. Selon Roger White, elle est peu usée, ce qui indique qu’elle n’a pas circulé longtemps ou qu’elle a été mise en réserve. 

Jasper Hyde a souligné que les deux pièces étaient intactes malgré les nombreux labours du champ. “Le champ a été labouré des centaines de fois, donc c’est incroyable que ni l’une ni l’autre pièce n’ait de marque causée par les machines agricoles”, a-t-il dit.

détecteur métal
— © Santeri Viinamäki / Wikimedia Commons

Une volonté de partager les découvertes

Après avoir trouvé les pièces, Jasper Hyde a signalé la découverte à un agent de liaison des trouvailles à l’université de Birmingham, qui lui a dit qu’elles n’étaient pas classées comme trésor. Il espère maintenant les exposer dans un musée local pour les partager avec le public.

Ce n’est pas du tout une question de gain commercial”, a-t-il dit. “C’est une question d’histoire et de plaisir de trouver et de partager des choses.

Jasper Hyde pratique la détection de métaux depuis environ neuf mois. Il a confié qu’il s’était toujours intéressé à l’histoire locale et à la relation entre le paysage et l’activité humaine. “La détection de métaux était un bon moyen de trouver des indices et d’apporter des explications”, a-t-il dit.

D’autres trouvailles ont été faites dans le même champ par les participants à la fouille, notamment des munitions de mousquet, des haches de l’âge du bronze et une pièce romaine. “Il y a eu d’autres trouvailles incroyables lors de la fouille. C’était un champ de rêve”, a déclaré Jasper Hyde, qui a remercié le propriétaire du terrain et les organisateurs du groupe Down to Earth Charity Digs.

Par ailleurs, plus de 700 pièces de la guerre de Sécession ont été déterrées dans une ferme du Kentucky.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments