Il explique que « l’océan est généralement présenté comme un lieu agressif et imprévisible, que ce soit dans les films, les livres ou même les peintures classiques. Il y a donc une construction historique plutôt négative dans notre esprit. Si nous savons qu’il y a un autre côté de l’histoire qui se passe dans l’océan – un endroit paisible et plein de beauté – peut-être que cela peut amener les gens à s’interroger et à se soucier un peu plus des espèces qui l’habitent. Des actions rationnelles pour contrecarrer notre impact, notamment dans la façon dont nous consommons le plastique et produisons du CO2″.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de