— Portrait Image Asia / Shutterstock.com

Efficaces pour traiter les plaies infectées, les antibiotiques doivent être utilisés avec parcimonie. Un nouveau bandage expérimental a été spécialement conçu dans cette optique, ne libérant les composés qu’il renferme que lorsqu’il détecte la chaleur dégagée par une infection.

Un dispositif innovant

Les bandages conventionnels se révélant opaques, il est impossible de voir si la plaie située en dessous s’infecte. C’est pourquoi des antibiotiques sont souvent appliqués de manière préventive sur cette dernière avant qu’elle ne soit recouverte. Mais même dans ce cas, une infection peut se développer suite à l’absorption de ces composés, dont la surutilisation favorise le développement des super-bactéries.

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue ACS Applied Bio Materials, des chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Suisse) ont développé un pansement/bandage constitué d’une fine membrane de nanofibres polymères et biocompatibles au sein desquelles un antibactérien (dichlorhydrate d’octénidine) a été encapsulé.

Tant que la surface de la plaie reste à la température normale de la peau (32 à 34 ºC), le mélange de polymères reste solide, ce qui empêche la libération des composés antiseptiques qu’il renferme. Cependant, lorsque l’inflammation liée à l’infection fait grimper sa température à au moins 37 ºC, le polymère s’assouplit, libérant une partie de l’octénidine dans les tissus infectés.

Jusqu’à cinq doses complètes d’octénidine

Une fois l’infection traitée et la plaie refroidie, le polymère se raffermit à nouveau, retenant la quantité restante d’antiseptique. Selon les chercheurs, le pansement peut libérer jusqu’à cinq doses complètes d’octénidine avant que sa charge médicamenteuse ne soit épuisée.

Les scientifiques tentent actuellement d’abaisser le seuil de température déclenchant la libération des composés, et étudient également la possibilité d’en utiliser d’autres, incluant des antibiotiques classiques.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments