Panda
Vue d’artiste d’A. nikolovi — © Velizar Simeonovski / Chicago

L’examen de fossiles découverts en Bulgarie à la fin de années 1970 a conduit à l’identification de la dernière espèce connue de panda géant à avoir évolué sur le continent européen.

Agriarctos nikolovi

Publiées dans le Journal of Vertebrate Paleontology, ces recherches ont impliqué l’analyse d’une dent carnassière et d’une canine supérieures, conservées au Musée national d’histoire naturelle de Bulgarie. Considérée comme la plus évoluée jamais découverte en Europe, la nouvelle espèce de panda géant a été baptisée Agriarctos nikolovi, du nom du paléontologue Ivan Nikolov, qui avait initialement catalogué ces fossiles il y a plus de quarante ans.

« Nous ne disposions que d’une étiquette griffonnée à la hâte », explique Nikolai Spassov, auteur principal de la nouvelle étude. « Il nous a fallu de longues années pour déterminer l’endroit d’où ces fossiles provenaient, leur âge, et finalement réaliser qu’il s’agissait d’une espèce de panda géant préhistorique jusqu’alors inconnue. »

Bien qu’il ne représente pas un ancêtre direct du panda géant moderne, A. nikolovi s’avère être son proche parent. Les dents fossilisées avaient été trouvées dans des dépôts de charbon, suggérant que l’espèce vivait dans les zones forestières et marécageuses d’Europe de l’est il y a environ 6 millions d’années.

Panda dents fossilisées
Les dents fossilisées étudiées par les chercheurs — © Nikolai Spassov et al. / Journal of Vertebrate Paleontology 2022

Si cette créature avait un régime principalement végétarien, elle n’était, contrairement au panda géant moderne, pas complètement dépendante du bambou. Selon les chercheurs, cette spécialisation alimentaire ultérieure serait liée à la pression exercée par les grands prédateurs (mammifères carnivores et autres ours) partageant l’environnement des pandas.

Une disparition liée au changement climatique

L’extinction d’A. nikolovi était probablement liée au changement climatique. Spassov pense que celui-ci aurait pu être victime de la crise de salinité messinienne, épisode géologique caractérisée par l’assèchement de la mer Méditerranée et ayant duré 630 000 ans, il y a 5,96 à 5,33 millions d’années.

« Même si A. nikolovi ne possédait pas un habitat et un régime alimentaire aussi spécialisés que le panda géant moderne, les pandas préhistoriques évoluaient exclusivement dans des environnements humides et boisés », souligne Spassov. « Il est probable que le changement climatique à la fin du Miocène dans le sud de l’Europe ait entraîné une aridification, ayant précipité sa disparition. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments