autruche
— Milan Zygmunt / Shutterstock.com

Dans le royaume majestueux des oiseaux, il existe une fascinante diversité d’espèces, mais parmi elles se trouvent des êtres énigmatiques, incapables de s’élever dans les cieux malgré des ailes développées. D’après les scientifiques, ce phénomène serait le résultat de plusieurs millions d’années d’évolution.

Leurs ancêtres pouvaient voler

Les ratites, l’une des plus grandes familles d’oiseaux de notre époque, comprennent le plus grand nombre d’espèces incapables de voler, comme les autruches, les émeus, les nandous, les casoars et les kiwis. Comme ceux-ci sont dépourvus d’os de carène sur le sternum, ils ne peuvent pas produire la force nécessaire pour rester en vol, même avec des ailes bien développées.

Les scientifiques notent que certains oiseaux de la famille des ratites ont un os de carène. Le petit tinamou d’Amérique du Sud, par exemple, passe la majeure partie de sa vie sur le sol, mais peut occasionnellement voler. Dans une étude publiée en 2014, les scientifiques ont examiné plus de 1 500 échantillons d’ADN prélevés sur les tinamous et d’autres ratites, y compris des espèces éteintes comme le petit moa de brousse. Ils ont ainsi conclu que les ratites sont les descendants d’un ancêtre volant.

Casoar
© BB 22385 / Wikimedia Commons

Plusieurs théories pour expliquer ce phénomène

Dans un article publié en 2018, Abigail Karparis indique qu’il existe plusieurs théories pour expliquer l’incapacité de ces oiseaux à voler. La plus courante concerne l’extinction du Crétacé-Paléogène il y a 66 millions d’années, pendant laquelle trois quarts des espèces présentes sur Terre se sont éteintes. À ce moment, les ratites se sont diversifiés pour remplir de nouvelles niches écologiques. Pour avoir un meilleur accès à un plus large éventail de sources de nourriture, ils se sont davantage déplacés à terre et ont misé sur la taille de leur corps pour éloigner les prédateurs.

Ainsi, ils auraient pu allouer les ressources utilisées pour les ailes à d’autres choses nécessaires pour la survie. Cette hypothèse a toutefois été étayée par des recherches datant de 1994. Les chercheurs ont indiqué que les oiseaux avaient perdu leur capacité à voler, mais continuaient d’utiliser leurs ailes. En outre, une autre étude datant de 2019 démontre que des mutations dans l’ADN régulateur sont fort probablement à l’origine de ce changement. Les scientifiques notent que cette dernière théorie n’explique pas complètement l’incapacité de certains oiseaux à voler. Karparis explique que leur palais ainsi que leur structure nasale uniques leur ont permis de se nourrir plus facilement avec la nourriture se trouvant sur le sol et dans les sous-bois. En outre, l’abandon de la fuite aurait également joué un rôle important dans la formation de la forme que les ratites ont aujourd’hui.

Cette adaptation n’a toutefois pas que des avantages. En effet, les oiseaux qui ne volent pas ne peuvent pas se permettre de se blesser à la patte, car cela signifierait une mort certaine pour eux s’ils sont pris en chasse par des prédateurs. Quoi qu’il en soit, ils se sont adaptés à cette situation et ont développé certaines capacités pour avoir plus de chances de survie sur le sol. Ils ont notamment un meilleur odorat et peuvent infliger des coups avec leurs pattes pour se protéger.

Par ailleurs, voici 10 espèces d’oiseaux qui démontrent l’imagination illimitée de la nature.

émeus
— © JJ Harrison / Wikimedia Commons
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments