Triton est une lune de Neptune qui serait capable de soutenir la vie. Mais son étude est difficile, puisque les opportunités de lancement à destination des planètes éloignées sont rares. Toutefois, à l’horizon 2031-2032, un alignement des planètes du Système solaire sera favorable à un lancement. Parmi les projets proposés aux agences spatiales, se trouve la mission Trident. Son objectif : étudier Triton de plus près et déterminer si cette lune est habitable.

Trident, une mission pour explorer une lune de Neptune

Uranus et Neptune, où il pleut des diamants, nous fascinent de plus en plus. En effet, ces géantes de glace ressemblent beaucoup aux exoplanètes que l’on découvre par milliers. De plus, l’intérieur de ces astres est encore un mystère que nous devons élucider. D’autant qu’il nous permettrait d’augmenter nos connaissances sur la formation de notre Système solaire.

Toutefois, il est difficile d’envoyer des missions d’exploration vers ces planètes éloignées, car les opportunités de lancement sont rares. En effet, l’exploration robotique de Neptune ou Uranus coûterait très cher : il faut compter plusieurs milliards d’euros. De plus, le voyage durerait une dizaine d’années. Et il nécessiterait une dépense énergétique colossale au moment du freinage et de sa mise en orbite.

Néanmoins, l’opportunité d’une telle mission se profile à l’horizon 2031-2032, avec un alignement des planètes du Système solaire favorable à l’envoi de missions spatiales lointaines. Il est donc certain que la NASA enverra une mission à destination de Neptune et Uranus. Cependant, d’autres projets de missions sont actuellement soumis aux agences spatiales.

Notamment des expéditions à faibles coûts aux objectifs plus ciblés et limités. Parmi eux, on retrouve la proposition du Jet Propulsion Laboratory (JPL) et du Lunar and Planetary Institute (LPI). Son objectif : étudier de plus près Triton, un satellite de Neptune qui pourrait être habitable.

Les caractéristiques de la surface de Triton. Photo prise par Voyager 2, le 24 août 1989.

Le satellite Triton peut-il abriter la vie ?

De ce que l’on en sait, Triton ressemble beaucoup à Encelade, une lune de Saturne. Ce satellite abriterait un océan liquide sous sa surface, tandis que des geysers y sont visibles. Cela traduit donc une activité hydrothermale, mêlant eau et chaleur. Si la lune abrite la présence de molécules organiques, alors elle est capable de soutenir la vie.

C’est ce que les chercheurs du JPL et du LPI souhaitent découvrir. Ils ont donc proposé une mission de survol de Triton, avec une gamme d’instruments similaire à celle embarquée sur New Horizons. C’est-à-dire des appareils à grande ouverture et des capteurs à haute résolution angulaire. Ainsi, la sonde pourra observer Triton depuis des distances très éloignées jusqu’à son survol.

Si ce projet de mission est accepté, Trident pourrait être lancé dès 2026 à destination de Jupiter. Là, l’assistance gravitationnelle de la géante gazeuse lui permettra de rejoindre Triton. Et nous saurons enfin de quoi est faite cette lune. Mais surtout, nous saurons enfin si elle peut effectivement abriter la vie.

Visitez Triton avec ces données obtenues du vaisseau Voyager 2 de la NASA, en 1989

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de