Massif français à la forme surprenante, le mont Aiguille est un lieu mythique à l’origine de nombreuses légendes

La France possède l’un des plus beaux ensembles de chaînes de montagnes et de massifs au monde. Parmi tous les reliefs de France, certains comme le mont Blanc ont acquis une solide réputation. D’autres sont certes moins connus mais ils ont été en leur temps les sujets de mythes et autres légendes. Le mont Aiguille fait partie de cette liste. SooCurious vous présente ce massif étonnant à l’histoire riche.

Le mont Aiguille est un massif faisant partie des Alpes françaises, au sud du département de l’Isère. Il fait partie du massif du Vercors. C’est en quelque sorte une dent avancée de la falaise orientale du Vercors. Il est localisé sur la commune de Chichilianne et fait partie des « sept merveilles du Dauphiné ». D’un point de vue géomorphologique, le mont Aiguille est une butte-témoin, soit une structure séparée par l’érosion du plateau dont elle faisait partie à l’origine. L’érosion explique aussi cette forme si particulière avec un bloc de falaises et une prairie sommitale.

Son altitude est estimée à 2 087 m. La base est constituée par un ensemble de calcaire et de marnes (des roches), surmontée par une muraille plus épaisse en calcaire. Un soulèvement du massif et un fort ruissellement sont responsables de cet isolement du mont Aiguille et de sa forme si particulière. Assez célèbre, ce massif a été le théâtre de quelques exploits et surtout, le sujet de légendes et de mythes.

Du fait de sa forme si étonnante et de son relatif isolement, le mont Aiguille a été le sujet de légendes au cours de l’Histoire. Ces mythes l’entourant ont souvent retenu l’attention des princes. La plate-forme sommitale apparaissait comme une sorte d’Eden, un territoire préservé de tout. En 1211, un neveu du roi anglais Henri II le décrit comme un mont inaccessible duquel coule une source d’eau transparente. La légende dit que des draps blancs sont étendus sur l’herbe verte pour sécher : c’est la légende des lavandières.

visu-mont-aiguille-1Au Moyen Âge, le mont Aiguille est baptisé en latin « Supereminet Invius », ce qui signifie « il se dresse, inaccessible ». Le massif est perçu par la population comme un énorme rocher extrêmement haut et inaccessible pour l’Homme. Il était donc appelé le « Mont Inaccessible ». Rabelais en fait d’ailleurs état dans l’un de ses ouvrages relatant sur la première ascension par Antoine de Ville en 1492. Enfin, dans l’ouvrage « Les sept merveilles du Dauphiné » paru en 1656, Denys de Salvaing de Boissieu explique que des déesses chassées de l’Olympe seraient venues se réfugier au mont Aiguille.

Un chasseur les aurait découvertes dans le plus simple appareil. Jupiter, énervé, aurait changé le chasseur en bouquetin et aurait séparé le mont Aiguille du reste du massif. Cela reste bien sûr des légendes mais qui démontrent la fascination des hommes pour ce lieu. Aujourd’hui, les visiteurs viennent surtout pour en faire l’ascension.

visu-mont-aiguille-4

Le mont Aiguille est aujourd’hui un lieu privilégié des amateurs d’alpinisme. Il possède plusieurs parcours, certains étant plus difficiles que d’autres. Globalement, le massif constitue un bon terrain d’initiation à l’alpinisme rocheux. L’autre atout du mont Aiguille, c’est sans nul doute son panorama. Dans toutes les directions, la vue est absolument superbe. On peut apercevoir au nord le mont Blanc et à l’est la vallée de l’Ebron. La vue permet d’appréhender tout l’environnement alentour.

visu-mont-aiguille-3

visu-mont-aiguille-12

visu-aiguille-shutterLe Mont Aiguille via Shutterstock

visu-mont-aiguille-9

visu-mont-aiguille-6

visu-mont-aiguille-8

visu-mont-aiguille-11

visu-mont-aiguille-10

visu-mont-aiguille-5

visu-mont-aiguille-2

visu-mont-aiguille-7

Pour les aficionados d’alpinisme et de grand air, le mont Aiguille est une destination de choix. Pour ceux qui souhaitent en prendre plein les yeux, la vue qu’offre le site est sensationnelle. Et les grands lecteurs amateurs de récits mythologiques trouveront dans ce lieu de quoi contenter leur curiosité. La France possède d’autres nombreux massifs dignes d’intérêt et réellement mythiques comme ceux de l’Auvergne.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux