pauvreté mendiant costume
© 2022 Callaghan, Delgadillo, Kraus

S’il nous est déjà arrivé à tous de croiser un mendiant dans la rue, nos réactions face à ces personnes peuvent varier. Si certains passent leur chemin sans leur jeter un regard, d’autres peuvent leur donner un billet ou une pièce de monnaie avant de poursuivre leur route. Une étude a révélé que les passants sont plus généreux si le mendiant porte un costume. Explications.

L’habit a fait toute la différence

Cette étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology a été menée par Bennet Callaghan. L’idée était de mener une expérience sociale dans laquelle Callaghan se rendrait dans les rues du centre-ville de New York et de Chicago en se mettant dans la peau d’un mendiant et en demandant de l’argent aux passants. Mais ce n’est pas tout, Callaghan devait mendier dans deux tenues différentes : d’abord en costume et ensuite en jean/T-shirt.

Callaghan avait exactement le même comportement dans ces deux tenues différentes. Il se postait alors dans des zones bondées de monde, tenait un gobelet en carton dans une main et une pancarte en carton dans l’autre main appelant à faire des dons pour les personnes dormant dans la rue en vue de l’hiver. De loin, ses assistants de recherche avaient pour mission de compter le nombre de passants qui s’étaient approchés de Callaghan pour lui donner de l’argent.

Les résultats de cette expérience ont été surprenants. Il s’est avéré que les gens donnaient deux fois plus d’argent à Callaghan lorsqu’il était habillé en costume que lorsqu’il ne portait qu’un jean et un T-shirt. Le chercheur a récolté 54,11 dollars contre seulement 21,15 dollars lorsqu’il était en jean.

pauvreté
― Hamza Makhchoune / Shutterstock.com

Les jugements des passant se basent majoritairement sur l’apparence

Pour comprendre cet écart dans le comportement des donateurs, le scientifique et son équipe ont recruté 492 participants pour faire une enquête en ligne afin de comparer l’effet que faisait Callaghan dans les deux tenues. Apparemment, le port du costume a conféré à Callaghan « une compétence, une chaleur, une similitude avec soi et une humanité supérieures ». Plus précisément, il semblerait que les piétons aient été plus confiants envers Callaghan lorsqu’il portait le costume car ils pensaient qu’il utiliserait vraiment les dons à bon escient plutôt que pour acheter de la drogue ou de l’alcool.

Ces résultats montrent le pouvoir des symboles de statut social qui façonnent nos impressions sur les autres. Ils mettent en évidence la rapidité avec laquelle ces perceptions ont le potentiel de façonner nos jugements sociaux et nos tendances à répondre à la souffrance avec une réponse compatissante. Comprendre le rôle des symboles de statut dans la formation des jugements initiaux des autres a des implications directes pour combler les fossés entre les riches et les pauvres dans la société et, potentiellement, pour changer les attitudes politiques plus larges sur les causes et les conséquences de la richesse et de la pauvreté.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments