méga sécheresse
— Astrid Gast / Shutterstock.com

À cause du changement climatique, diverses parties du monde font face à des épisodes de sécheresse de plus en plus graves et qui durent de plus en plus longtemps. Le problème est si grave qu’on a même observé un phénomène appelé méga-sécheresse.

Une sécheresse peut durer plus de deux siècles, et les conséquences sont évidemment catastrophiques

Une méga-sécheresse est une sécheresse prolongée qui dure deux décennies ou plus. Ainsi, le terme méga-sécheresse est généralement utilisé pour décrire la durée d’une sécheresse, et non son intensité. Comme une sécheresse normale, une méga-sécheresse se produit lorsqu’il n’y a pas assez de pluie pendant une très longue période. Cela provoque l’assèchement des terres et une pénurie d’eau, ce qui peut avoir des répercussions graves. Historiquement, les méga-sécheresses ont conduit à la migration massive d’humains loin des terres touchées par la sécheresse.

Selon les experts, cela a entraîné un déclin significatif de la population par rapport aux niveaux d’avant la sécheresse, et pourrait même avoir conduit à la disparition de certaines civilisations. Les chercheurs soupçonnent notamment les méga-sécheresses d’avoir joué un rôle primordial dans l’effondrement de plusieurs civilisations préindustrielles, dont les Anasazis du sud-ouest nord-américain, l’Empire khmer du Cambodge, les Mayas de Mésoamérique, les Tiwanaku de la Bolivie et la dynastie Yuan de Chine.

Actuellement, c’est la région du sud-ouest des États-Unis qui est plongée dans une méga-sécheresse qui sévit depuis les 22 dernières années. Selon les experts, il s’agit de la pire méga-sécheresse depuis les années 800 et il est probable que ce phénomène se poursuive encore pendant plusieurs années. Comme on peut s’y attendre, cette méga-sécheresse du sud-ouest américain a été aggravée par le réchauffement climatique et empirera encore à cause de ce même phénomène climatique.

sécheresse
— Traveller Martin / Shutterstock.com

La pire méga-sécheresse depuis près de 1 200 ans

Jusqu’à récemment, les scientifiques pensaient que cette méga-sécheresse n’était peut-être pas aussi grave qu’une autre méga-sécheresse survenue dans les années 1500. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Climate Change a cependant conclu que c’est pire. Selon les résultats de cette étude, le déficit moyen d’humidité du sol à partir de l’an 2000 a été supérieur à ce qui a été observé pendant les périodes les plus sèches des méga-sécheresses des 12 derniers siècles.

De plus, les effets de la méga-sécheresse sont clairement visibles et évidents. En 2021, deux des plus grands réservoirs d’eau d’Amérique du Nord – le lac Mead et le lac Powell – ont atteint leurs niveaux les plus bas jamais enregistrés. Cela conduit à une augmentation du pompage des eaux souterraines dans les aquifères. Et cela a entraîné à son tour des déficits en eau particulièrement nocifs pour l’environnement et l’écologie. Les chercheurs estiment que cela prendra probablement plusieurs années pour que ce déficit puisse être inversé.

Si le sud-ouest des États-Unis est actuellement la seule région du monde qui souffre de méga-sécheresse, les scientifiques craignent le pire. En effet, face à l’évolution actuelle du réchauffement climatique, il est à craindre que des méga-sécheresses se produisent dans d’autres régions du monde. Face à cette effrayante possibilité, il est essentiel de continuer à étudier ce phénomène pour être mieux armé afin d’y faire face, ou dans le meilleur des cas, d’éviter que cela se produise.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments