11 juin 1981 : Dissolution du Groupe de contrôle des homosexuels en France

Un couple homosexuel à Paris via Shutterstock
Un couple homosexuel à Paris via Shutterstock

Les personnes identifiées comme étant homosexuelles sont fichées dans les « registres des pédérastes » par une police administrative mise en place depuis la Révolution. Le 11 juin 1981 marque la dissolution de ce Groupe de contrôle des homosexuels.

 

1982 : L’Assemblée nationale dépénalise l’homosexualité

La Marche nationale pour les droits et les libertés des homosexuels et des lesbiennes, le 4 avril 1981 © Claude Truong-Ngoc / Le Gai Pied
La Marche nationale pour les droits et les libertés des homosexuels et des lesbiennes, le 4 avril 1981 © Claude Truong-Ngoc / Le Gai Pied

Le 4 août 1982, la gauche met fin à une loi discriminatoire héritée du régime de Vichy de Pétain qui permettait de punir « d’un emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 60 francs à 20 000 francs toute personne qui aura commis un acte impudique ou contre nature avec un individu mineur du même sexe. » De nombreuses personnalités politiques se sont opposées à l’abrogation du texte, dont François Fillon, à l’époque jeune député.

 

1990 : L’homosexualité est retirée de la liste des maladies mentales

Un couple homosexuel via Shutterstock
Un couple homosexuel via Shutterstock

Le 17 mai 1990, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) retire l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Elle avait été classifiée comme telle en 1968.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de