Ce kayak hors du commun transforme les données scientifiques récoltées dans l’océan en musique

Grâce à cette toute nouvelle invention, vous pourrez jouer de la musique à même votre kayak, tout en pagayant. Mais le réel intérêt de cette nouvelle technologie, c’est qu’elle transforme les données marines en sons…

 

Le Sonic Kayak, une technologie qui transforme la science en musique

Un kayak qui fait de la musique ? Quel est l’intérêt ? Le but de cette technologie, nommée Sonic Kayak, est de lier science et musique. Créé par le collectif FoAM Kernow, un laboratoire mêlant l’art à la science, le projet n’a d’autre ambition que d’équiper un kayak de tout le nécessaire pour effectuer des mesures scientifiques. Un dispositif GPS, un hydrophone (un microphone sous-marin), des thermomètres et des enceintes seront ainsi nécessaires à son bon fonctionnement.

Dans son papier publié sur PLOS Biology, la créatrice du Sonic Kayak, Amber Griffiths, décrit son invention comme telle : « Le Sonic Kayak est un instrument musical utilisé pour analyser la nature ». La vraie force de ce bateau, c’est qu’il convertira la température et la pollution sonore de l’eau en musique. Trois bandes audio sont ainsi mixées : la retransmission audio du bruit sous-marin en temps réel ; une tonalité qui change suivant la température de l’eau ; et des sons préenregistrés qui se lancent selon la localisation du bateau.

Dans l’extrait sonore fourni, on se rend vite compte que pagayer dans ce kayak a tout de la cure de relaxation…

Pour la somme de 1 133 dollars

Andrew Stern, le fondateur de Smartfin, une organisation en charge des recherches sur la santé des océans, a déclaré : « Les caractéristiques de l’océan sont traduits en musique, alors même que vous êtes en train de pagayer. C’est plutôt amusant, et en même temps, cela permet d’enregistrer des données très utiles pour l’étude des océans. »

« LE COÛT DE L’ÉQUIPEMENT POURRAIT […] CONSTITUER UN FREIN POUR LA COLLECTE DE DONNÉES. »

 

– AMBER GRIFFITHS, CRÉATEUR DU SONIC KAYAK.

Le grand problème du Sonic Kayak, c’est qu’il coûte tout de même 1 133 dollars. Et ça, c’est sans le bateau. Vouloir investir le citoyen lambda dans une cause juste, tout en le divertissant, est une chose, encore faut-il lui permettre de s’y consacrer. Amber Griffiths a bien conscience de ce problème et affirme : « Le coût de l’équipement pourrait rendre la distribution à grande échelle difficile. Ce qui pourrait constituer un frein pour la collecte de données ». Pour autant, la créatrice a eu la bonne idée de laisser les schémas du Sonic Kayak en libre-accès. Ainsi, les intéressés pourront adapter et améliorer le projet pour le rendre soit moins coûteux, soit plus performant.


L’expression “mettre la pâtée” vient de la bataille de Patay où Jeanne D’Arc a battu à plate couture les Anglais

— @DailyGeekShow