Hyundai travail enfants
— BONDART PHOTOGRAPHY / Shutterstock.com

Dans un cas à la fois surprenant et révoltant, il a été découvert qu’une filiale de Hyundai aux États-Unis faisait travailler des enfants dans une usine. En effet, l’usine recrutait des travailleurs dès l’âge de 12 ans.

Cela peut sembler impossible, pourtant il s’est avéré qu’une filiale de Hyundai a bel et bien eu recours au travail des enfants. Plus surprenant encore, ce scandale s’est produit à Montgomery, en Alabama, aux États-Unis. Le pot aux roses a été découvert grâce à une enquête-reportage menée par l’agence de presse Reuters, en collaboration avec la police et les autorités locales. Selon le rapport de Reuters, l’usine appartenant à l’entreprise SMART – qui fournit des pièces pour la chaîne de montage du constructeur automobile coréen – avait recruté des enfants migrants pour effectuer certaines tâches.

Les plus jeunes travailleurs recrutés par l’usine n’avaient que 12 ans. Si les hauts responsables de l’entreprise ont affirmé qu’ils ignoraient qu’ils y avaient des enfants qui travaillaient dans l’usine, l’enquête a révélé que les employés savaient depuis des années que c’était le cas. Cette pratique scandaleuse n’a pourtant fait l’objet d’une enquête qu’après la disparition d’un enfant d’origine guatémalienne. L’investigation qui a suivi la disparition a ainsi révélé que la jeune fille de 14 ans et ses frères, âgés de 12 et 15 ans, travaillaient depuis des années chez cette filiale de Hyundai. Aucun d’entre eux n’a fréquenté l’école pendant cette période.  

Pour l’instant, on ignore la portée exacte de ce cas aberrant de travail des enfants chez la filiale de Hyundai. Si SMART nie les faits concernant l’affaire, Hyundai n’a pas encore confirmé ou infirmé quoi que ce soit. L’entreprise a juste déclaré ne pas tolérer ce genre de pratique immorale chez aucune des entités qui lui sont affiliées.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments