― NSphotostudio / Shutterstock.com

De nombreux enfants aux États-Unis semblent ne pas connaître la réelle provenance de la nourriture qu’ils mangent. Selon une nouvelle étude, 40 % des enfants américains pensent que les hot-dogs sont des légumes et 46 % que les frites proviennent d’un animal. Dans un pays où l’obésité est un problème majeur, ces résultats sont assez préoccupants.

Un résultat inquiétant

40 % des enfants américains pensent que le hot-dog est un légume. Cette étude a été menée par des psychologues de l’université Furman, en Caroline du Sud, auprès de 176 enfants âgés de quatre à sept ans. Elle révèle que 40 % des enfants américains pensent que le hot-dog est d’origine végétale, 46 % que les frites sont d’origine animale et 41 % ne savent pas d’où vient le bacon.

Selon les chercheurs, de nombreux enfants américains manquent de connaissances concernant la façon dont les aliments sont produits. Ils expliquent que le nombre d’enfants vivant dans des fermes est en baisse. En outre, les écoles se concentrent davantage sur ce qui est meilleur pour la santé, plutôt que sur la provenance de la nourriture.

« Les parents peuvent délibérément retenir des informations sur l’abattage d’animaux dans le but de protéger l’innocence des enfants, considérant les réalités de la production de viande comme trop horribles pour les enfants à un jeune âge », ont également argumenté les chercheurs.

― Maxim / Shutterstock.com

46 % des enfants pensent que les frites sont d’origine animale

Les auteurs de l’étude ont également demandé aux enfants de classer les aliments d’origine animale et végétale dans les catégories comestibles ou non. La plupart des enfants ont classé correctement les aliments sauf trois, à savoir la vache, le cochon et le poulet. Ceux-ci ont notamment été identifiés comme non comestibles.

Compte tenu du nombre limité d’enfants interrogés, cette étude reste tout de même à prendre avec des pincettes. En effet, les chercheurs indiquent que les résultats pourraient être différents pour des enfants d’un autre groupe d’âge et ayant grandi avec d’autres cultures ou dans d’autres régions des États-Unis.

Pensez-vous que les résultats de cette étude sont inquiétants ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de