drapeaux pirates
— donfiore / Shutterstock.com

Les drapeaux sont généralement utilisés dans le but de représenter une nation, mais aussi une communauté. Les pirates sont aussi qualifiés de communautés, et ils avaient un drapeau comme symbole. En effet, ils voulaient être respectés et craints par les autres bateaux. D’ailleurs, rien qu’en voyant le drapeau, certains navires étaient contraints de se rendre sans combattre. Dans d’autres cas, les pirates faisaient battre un faux drapeau pour ne pas faire fuir leur proie. Ce n’est qu’une fois les avoir pillés qu’ils levaient leur drapeau comme signe de victoire.

Mais il faut savoir que les pirates n’avaient pas les mêmes drapeaux. Chacun avait son propre symbole, ce qui permettait de les différencier. Pourtant, ils ont quand même adopté le même style afin de s’identifier devant les navires marchands et leurs confrères. Généralement, le noir était la couleur qui représentait ces pirates intrépides. Mais au fil du temps, ils ont commencé à décorer leur drapeau de divers dessins et d’autres couleurs y ont été appliquées.

Les différentes périodes de la piraterie

À une époque, les pirates hissaient le même drapeau, il s’agit du Jolly Roger. Cela s’est produit durant la dernière partie de l’âge d’or. Mais vers 1650 et 1730, la piraterie s’est divisée en trois groupes et de nouvelles communautés sont nées. Premièrement, la période des boucaniers lorsque les marins français ont pris d’assaut les terres espagnoles. Ces pirates ont attaqué les navires dans les Caraïbes et le Pacifique oriental.

Deuxièmement, le Pirate Round durant lequel des pirates anglais s’attaquaient uniquement à des navires musulmans appartenant à la compagnie des Indes orientales. Leur principale cible était ceux qui sillonnaient l’océan Indien et la mer Rouge. Enfin, la période de succession post-espagnole qui avait été menée par d’anciens marins anglo-américains. Étant au chômage, ces derniers se sont tournés vers le pillage des navires. Leurs destinations phares étaient dans l’océan Indien, la côte est de l’Amérique et aussi la côte ouest-africaine.

drapeaux pirates
© Orem / Wikimedia Commons © RootOfAllLight / Wikimedia Commons © RootOfAllLight / Wikimedia Commons

La première description des drapeaux pirates

C’est vers 1724 que l’on a pu constater la première description de drapeaux pirates. La description est apparue dans « A General History of the Robberies and Murders of the Most Notorious Pirates », rapporte Heritage Daily. Ce document aurait été écrit par un dénommé Charles Johnson. Pourtant, plusieurs personnes pensent que l’auteur de ce livre pouvait être soit Daniel Defoe, l’écrivain à succès du roman Robinson Crusoé, ou encore le journaliste et imprimeur britannique Nathaniel Mist. Jusqu’à présent, la véritable identité de l’auteur du livre suscite encore de nombreux débats.

Le livre en question conte les exploits des grands pirates de l’époque. Parmi eux figurent Charles Vane, Edward Teach dit Barbe Noire, Calico Jack et bien d’autres encore. C’est aussi dans ces récits que sont nées certaines légendes et même certaines croyances. Comme le fait d’enterrer les trésors, par exemple. Dans le livre figure aussi la description du Jolly Roger. C’est le drapeau qui ornait le bateau de Bartholomew Roberts et celui de Francis Spriggs. Mais même si leurs drapeaux avaient le même nom, ils avaient chacun leur dessin.

drapeaux pirates
© WarX / Wikimedia Commons © Orem / Wikimedia Commons © RootOfAllLight / Wikimedia Commons © Bastianow / Wikimedia Commons

L’origine des symboles sur les drapeaux

À part le Jolly Roger, les historiens ont aussi retrouvé un document faisant la description d’un autre drapeau. Paru dans le Weekly Journal en 1723, l’auteur a fait référence à un drapeau noir rempli de Pyracies et de meurtres. En effet, le drapeau contenait le portait de la mort tenant un sablier dans l’autre main et une fléchette dans l’autre, le tout frappant un cœur d’où coulaient trois gouttes de sang. L’auteur fait donc référence à l’Old Roger. Par rapport à lui, le Jolly Roger était assez simple puisqu’il représentait un crâne et des os croisés. D’ailleurs, les nombreux récits modernes sur les pirates se sont inspirés de ce modèle.

drapeaux pirates
© Orem / Wikimedia Commons © RootOfAllLight / Wikimedia Commons

D’autres récits font aussi référence à d’autres drapeaux

Il s’agit d’un texte trouvé en 1687 à la Bibliothèque nationale de France. Dessus se trouve un drapeau fait avec des crânes et os croisés sur fond rouge. D’après les experts, il aurait été conçu par des pirates sur terre. Les historiens ont aussi trouvé d’autres descriptions dans les archives de l’Amirauté britannique ayant été rédigées vers 1700. Le récit décrit le navire du capitaine Emanuel Wynn orné d’un drapeau de sable portant une tête de mort blanche ainsi que des os croisés dans la bouche. Il s’agit donc du premier drapeau pirate contenant une tête de mort.

Mais lorsque la guerre de Succession fut achevée en 1714, la nouvelle génération de pirates avait conçu leur propre drapeau avec leurs propres images. Néanmoins, le Jolly Roger est resté le signe de piraterie le plus redoutable, puisque seuls les pirates expérimentés le brandissaient. Effectivement, un pirate savait déjà qu’il était passible de la peine de mort s’il se faisait attraper. Pour aller plus loin, voici 10 pirates qui ont laissé leur empreinte dans l’Histoire et 5 femmes pirates redoutables qui ont écumé les mers et les océans.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments