gentillesse aide
— DGLimages / Shutterstock.com

Notre régime alimentaire, la pratique d’exercice ou notre mode de vie ne sont certainement pas les seuls facteurs qui influencent notre bien-être. En effet, tout ce qui nous entoure a un impact sur notre bien-être, dont la gentillesse que nous témoignent les autres et notre propre capacité à être gentil et bienveillant.

Être gentil est bon pour la santé et le bien-être

Le bien-être est essentiel pour une vie heureuse. De manière générale, on associe surtout le bien-être à notre santé physique. Mais la santé mentale compte tout autant, ainsi que la manière dont nous vivons notre vie en général. L’aspect social joue notamment un rôle très important dans le bien-être, et cela concerne aussi bien la manière dont les autres agissent avec vous que votre propre comportement. Il a été constaté que faire preuve de gentillesse et de bienveillance est essentiel pour notre bien-être.

En effet, la gentillesse est plus qu’un simple comportement, c’est une qualité d’être qui permet d’augmenter l’estime de soi, l’empathie et la compassion, et améliorer l’humeur ; et tout cela tend à améliorer la santé et le bien-être. Plus qu’une simple théorie, c’est un fait qui a été justifié par des preuves scientifiques, notamment par une étude récemment réalisée par les chercheurs de l’université de Toronto. Selon les résultats de l’étude, dépenser des ressources limitées pour les autres est susceptible de renforcer le sentiment de bien-être et de donner plus de sens à la vie.

gentil
— SpeedKingz / Shutterstock.com

Comment améliorer le bien-être avec un peu de gentillesse ?

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont recruté environ 1 000 participants au Canada et aux États-Unis. Les participants ont été divisés en trois groupes et ont été assignés à adopter des comportements prosociaux, centrés sur eux-mêmes ou neutres. Cela devait être effectué trois jours par semaine pendant trois semaines. Parmi les actes prosociaux, les participants pouvaient, par exemple, se porter volontaires pour livrer de la nourriture aux personnes âgées, donner de l’argent à des organismes caritatifs, ou tout simplement ouvrir la porte à quelqu’un.

Par la suite, les participants ont été questionnés sur les effets de ces comportements sur leur bien-être émotionnel. Il leur a notamment été demandé à quel point ils se sentaient heureux, comment était leur niveau d’anxiété et de stress et s’ils avaient perçu une différence dans leur santé mentale. Les résultats ont montré que le fait d’adopter constamment des comportements prosociaux a un impact plus important sur le bien-être et la santé mentale que le fait de se préoccuper essentiellement de soi-même.

Selon les chercheurs, il y a trois facteurs qui rendent certains actes particulièrement bénéfiques pour le bonheur. En premier lieu, il faut que les comportements sociaux ne soient pas quelque chose d’habituel. Par exemple, aider une vieille dame à porter ses courses affecte plus le bien-être que participer aux tâches ménagères. Ensuite, il faut veiller à varier et changer les actes de gentillesse. Enfin, il faut avoir des feed-back sur les petits et grands gestes que vous avez accomplis. Il est en effet important d’être conscient que l’acte de gentillesse dont on a fait preuve a vraiment été utile pour la personne qu’on a aidée.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments