— SpeedKingz / Shutterstock.com

Alors que nous approchons à grands pas de la période de Noël, les parents ne manquent pas de rappeler à leurs enfants qu’il faut être sage et bien gentil pour avoir de beaux cadeaux sous le sapin. Cependant, une étude menée par des chercheurs de l’Institut Bedari Kindness de l’université de Californie à Los Angeles démontre que la gentillesse ne sert pas uniquement à s’attirer les faveurs du père Noël, mais également à rallonger notre espérance de vie.

Selon une étude menée par cet institut, adopter un comportement centré sur la gentillesse, l’honnêteté et la bienveillance envers les autres ferait baisser la tension artérielle et réduirait la dépression et l’anxiété. En revanche, agir désagréablement avec son entourage engendrerait encore plus de stress et augmenterait notre rythme cardiaque, ce qui aurait pour conséquence de raccourcir notre vie.

L’étude a été confirmée par Kelli Harding, médecin de l’université de Columbia, qui pense que l’empathie et la bienveillance renforcent le système immunitaire et aident globalement les gens à vivre mieux et plus longtemps. En outre, une autre recherche publiée dans la revue Journal of Health and Social Behaviour a démontré que les personnes faisant du bénévolat auraient tendance à « mieux évaluer leur sentiment de bonheur, leur qualité de vie et leur estime de soi ».

Une autre étude menée par les universités d’Exeter et d’Oxford révèle qu’être honnête et bienveillant avec soi-même pouvait également réduire les risques de dépression et d’anxiété. Ainsi, il faudrait passer par cette étape avant pour espérer avoir une belle et longue vie.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de