Forêt incendie
— lunamarina / Shutterstock.com

Même après avoir été coupée et même brûlée, la forêt renait généralement de ses cendres. Mais le temps que cela prend est généralement long. Divers facteurs entrent en jeu lors de ce processus. Parmi ces facteurs figurent le climat, la situation géographique mais aussi l’action de l’Homme. 21 000 hectares de forêts ont brulé en Gironde ce mois-ci. Malgré cela, la faune et la flore se reconstruisent tant bien que mal.

Les constats après un an et cinq ans d’incendie

L’année dernière, un incendie a commencé à Gonfaron dans le Var et il s’est étendu au massif des Maures. Plus de 8 000 hectares ont été dévorés par les flammes dont 70 % font partie de la réserve naturelle de la plaine des Maures. Alain Monavon, chef du service Défense des forêts contre les incendies (DFCI) de l’ONF, explique à Radio France que la forêt s’est régénérée et les lieux sont devenus verts, mais elle n’a pas le même aspect qu’avant. La faune est aussi revenue mais certaines parties sont encore très marquées par l’incendie.

Il y a 5 ans, un incendie identique est déjà survenu dans la région du Var, mais plus au sud. L’incendie a emporté 1 600 hectares de forêt. D’après Alain Monavon, la forêt a depuis repris ses droits. Il est aussi difficile de localiser les passages des flammes puisque la majorité de la forêt est redevenue verdoyante. Mais bien que les arbres se soient régénérés par eux-mêmes, cela prend 20 à 30 ans pour qu’ils arrivent à l’âge adulte. Alain Monavon a aussi affirmé qu’en observant ces forêts, il n’est pas primordial de replanter des arbres après un incendie. Au contraire, il faut laisser le temps au sol de se reposer.

Forêt feu
― Dmitry Sedakov / Shutterstock.com

Il faut attendre entre 10 et 30 ans

En août 2011, un incendie s’est déclaré à Lacanau en Gironde. Près de 380 hectares de forêt ont été ravagés. Les flammes se sont même propagées vers une partie de la réserve naturelle de l’étang de Cousseau. D’après Guillaume Dei, de l’Association régionale de défense des forêts contre l’incendie, environ deux tiers des 300 hectares détruits sont maintenant constitués d’arbres de 40 ans d’âge. Mais il faudra encore 15 ans pour retrouver une forêt exploitable. La faune est aussi revenue très vite bien que l’incendie l’ait rendue endémique.

Il y a 33 ans, la Gironde a été frappée par un dangereux incendie où 3 500 hectares de pins ont été décimés. D’après les forestiers, en trente ans, la forêt s’est complètement remise. Il n’y a aucune trace qui prouve qu’un incendie est passé. Les arbres font tous dix à quinze mètres de haut. La faune est également devenue très abondante.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
fder
fder
11 jours

merci pour ce contenu