L’Union européenne a récemment dévoilé son plan visant à prévenir les « épidémies » de fake news. Parmi les mesures phares, on retrouve la publication de rapports mensuels détaillant les actions mises en place par les géants de la technologie pour limiter la diffusion de ce type de contenus.

La Chine et la Russie pointées du doigt

À l’occasion de la présentation de ce vaste plan de lutte contre la désinformation, largement amplifiée par la pandémie de coronavirus, Vera Jourova, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que « les acteurs étrangers et certains pays tiers, en particulier la Russie et la Chine » inondaient l’Europe « d’informations erronées et dangereuses ». Citant notamment des publications affirmant que la consommation d’eau de Javel permettait de guérir de la maladie, ou que le fait de se laver les mains ne contribuait pas à empêcher sa propagation.

Selon la Commission européenne, le sujet sensible semblerait être la vaccination, Jourova évoquant notamment une étude montrant « qu’en Allemagne, la volonté de se faire vacciner avait diminué de près de 20 % en moins de deux mois ».

Si Vera Jourova a salué l’initiative des géants américains du numérique ayant adhéré au code de conduite volontaire visant à limiter la propagation de fausses informations liées au coronavirus, que signera prochainement TikTok, il ne s’agit pour elle que d’un premier pas. « Il y a place à amélioration. Ils doivent être plus transparents et apporter davantage de preuves de l’efficacité des mesures mises en place tout en permettant aux utilisateurs d’identifier les nouvelles menaces de manière indépendante. C’est pourquoi nous les invitons à fournir dès à présent des rapports mensuels plus détaillés que jamais. »

— quka / Shutterstock.com

L’UE se défend de vouloir créer « un ministère de la vérité »

Ces rapports devront inclure des informations sur les mesures prises pour promouvoir un contenu fiable et faisant autorité, des données sur la manière dont elles mettent en valeur les informations provenant des agences de santé nationales et internationales, les mesures prises pour sensibiliser les utilisateurs et des détails sur toute manipulation des réseaux sociaux que les compagnies pourraient identifier.

La vice-présidente de la Commission européenne a expliqué ne pas vouloir créer « un ministère de la vérité », mais a salué l’approche adoptée par Twitter le mois dernier, qui avait apposé une mention « Fact Checking », sous deux tweets de Donald Trump. « Les publications n’ont pas été supprimées, nous pouvons tous les voir. Mais des informations vérifiées ont été fournies et les faits avérés mis en avant. »

— panuwat phimpha / Shutterstock.com

Les grandes entreprises américaines se disent prêtes à collaborer

Globalement, les grandes entreprises technologiques américaines, qui présentent des rapports mensuels sur les progrès réalisés dans l’éradication des fake news sur leurs plateformes depuis février 2019, ont déclaré qu’elles se conformeraient à la demande de l’UE et fourniraient des données plus détaillées concernant leurs initiatives visant à limiter la désinformation.

« Nous partageons l’objectif de la Commission européenne visant à réduire la désinformation concernant le Covid-19 », a déclaré Facebook dans un communiqué soulignant ses efforts en matière de vérification des faits, ainsi que de signalement et de suppression de centaines de milliers de contenus incluant de fausses informations.

Twitter a expliqué s’être engagé « avec la Commission européenne, ainsi qu’avec différentes partenaires, la société civile et la communauté des chercheurs en février dernier, spécifiquement sur les questions relatives au Covid-19 » et annoncé renforcer sa lutte contre la désinformation au sein de l’UE, en promouvant notamment une approche plus pédagogique afin de sensibiliser ses utilisateurs.

Enfin, Google a déclaré qu’il coopérait avec Jourova et les différents gouvernements et s’engageait à trouver « des moyens nouveaux et créatifs de poursuivre la lutte contre la désinformation ».

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
NahashDerop Nicole Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Derop Nicole
Invité
Derop Nicole

Je ne crois plus aux affirmations de L UE. NI de L OMS , NI DE L ONU . Après tous les mensonges sur la pandémie??? Et d un virus qui n existe pas . La super comédie du gouvernement concernant les masques , les tests , et tout le… Lire la suite »

Nahash
Invité
Nahash

Si ce n’est pas le Ministère de LA Vérité alors ce serait le Soviet Suprême 🙂