— Proxima Studio / Shutterstock.com

La malveillance peut être définie comme une mauvaise disposition d’esprit à l’égard de quelqu’un, avec une véritable volonté de lui nuire. Si on lui accole le préfixe “cyber”, cela signifie que cette hostilité s’exprime sur le web, par le biais par exemple des réseaux sociaux ou de sites internets parfois douteux. De toutes les pratiques de cybermalveillance recensées en 2019, celle que l’on observe le plus souvent est celle du “crypto-porno”, qu’on appelle également “chantage à la webcam”.

Cette pratique représente plus d’un tiers des plaintes déposées sur la plateforme cybermalveillance.gouv. Le gouvernement a depuis quelques années mis en place une plateforme d’aide aux victimes de cybermalveillance. À l’occasion du Forum international de la cybersécurité, qui s’est tenu à Lille du 28 au 30 janvier, la plateforme a dévoilé son rapport annuel : celui-ci indique que plus de 90 000 victimes auraient demandé leur aide en 2019, contre près de 28 000 en 2018, soit une augmentation de 210 %.  

Parmi ces victimes, 38 % auraient subi un chantage à la webcam. Cette pratique est également appelée crypto-porno et consiste à menacer une personne de diffuser des photos ou des vidéos d’elle prises en ayant piraté la caméra de son ordinateur. Après avoir récupéré ces images, les malfaiteurs demandent aux victimes de grosses sommes d’argent en échange de la non-diffusion de ces images. Ils légitiment leur menace en citant par exemple un ancien mot de passe. 

« En réalité, les attaquants ne sont en possession d’aucune image”, a déclaré Jérôme Notin, directeur du dispositif cybermalveillance.gouv.fr, à BFM TV. “Le phénomène se distingue sur ce point, et par l’ampleur des campagnes constatées, à la sextorsion, qui implique des échanges directs entre le hacker et sa victime. »

Voici ce que préconise la plateforme cybermalveillance.gouv au cas où vous seriez victime d’un tel chantage : il faut la contacter au plus vite et surtout ne pas répondre aux mails reçus quoi qu’ils puissent contenir. Il faut remplir un formulaire, disponible sur le site, et c’est à partir de ce moment qu’elle pourra vous aider. Les hackers cherchent à vous soutirer de l’argent en profitant de la crédulité de certaines personnes auxquelles ils cherchent à faire peur, il ne faut donc pas tomber dans le piège. 

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
BetamaxMr Ju Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mr Ju
Invité
Mr Ju

Précision et conseil: -dans la plupart des cas ce n’est pas la webcam qui est piratée, mais des enregistrements d’écran suite à une conversation visio entre la victime et la personne demandant de l’argent. Même des snaps peuvent être enregistrés sans aucunes notifications !! -Bien souvent la personne demandant de… Lire la suite »

Betamax
Invité
Betamax

J’ai été victime d’une tentative d’arnaque a la webcam, ça ne marche que si on se laisse faire ! je rencontre une fille sur un site de rencontre, on discute plusieurs semaines, jusqu’à atteindre un certain niveau d’intimité… Un jour, elle me demanda de…. »m’auto-satisfaire », devant ma webcam, elle disait que… Lire la suite »