congé menstruel
― Prostock-studio / Shutterstock.com

Le 15 décembre dernier, les députés espagnols ont adopté en première lecture un projet de loi créant un « congé menstruel » pour les femmes qui souffrent de règles douloureuses. Si le texte est définitivement adopté, l’Espagne sera le premier pays européen à inclure cette mesure dans sa législation.

Le texte doit être voté par le Sénat

50 % à 80 % des femmes souffrent de règles douloureuses. L’Espagne a voté pour la création d’un congé menstruel. Si la loi est adoptée, ce sera une grande première en Europe ! En France, le congé menstruel fait encore débat.

Le projet de loi a été voté avec 190 voix favorables, 154 contre et 5 abstentions par les députés. Le texte devra être voté par le Sénat et revenir à la Chambre des députés dans le cas où une modification aurait lieu au cours de son passage à la chambre haute. Ce n’est qu’ensuite qu’il deviendra une loi.

« Cette législature est une législature de conquêtes féministes. Nous reconnaissons la santé menstruelle comme faisant partie du droit à la santé et nous combattons la stigmatisation et le silence », a déclaré Irene Montero, ministre de l’Egalité, avec enthousiasme. En revanche, ce projet de loi inquiète le syndicat UGT, l’un des deux grands syndicats du pays, qui craint que cela n’entraîne une réticence à embaucher des femmes pour éviter ces absences.

règles
— Ana Blazic Pavlovic / Shutterstock.com

Un projet de loi plus large

Le congé menstruel est une mesure qui s’inscrit dans un projet de loi beaucoup plus large. L’accès à l’avortement dans les hôpitaux publics fait également partie des points importants de ce projet de loi. En Espagne, l’avortement a été légalisé en 2010. Cependant, de nombreuses femmes doivent parcourir un long chemin pour se faire avorter en raison du manque de service public et de l’absence de clinique spécialisée dans certaines zones.

En outre, le texte devrait également permettre aux jeunes filles mineures de 16 à 17 ans de recourir à une interruption volontaire de la grossesse sans l’autorisation de leurs parents. Enfin, à travers ce projet de loi, les autorités espagnoles projettent de renforcer l’éducation sexuelle dans les écoles et la distribution de moyens contraceptifs et de produits d’hygiène menstruels dans les lycées.

Il est à noter que quelques pays – dont le Japon, l’Indonésie, Taïwan, la Corée du Sud ou encore la Zambie – ont déjà instauré le congé menstruel dans leur législation. Au Japon, il est inscrit dans la loi depuis 1947. Et vous, souhaitez-vous qu’un congé menstruel soit instauré en France ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments