Oxana Malaya, l’enfant élevée par des chiens

Alors qu’elle n’avait que trois ans, Oxana a été « oubliée » par ses parents alcooliques dans les rues ukrainiennes en plein hiver. Pour se réfugier, la petite s’est alors dirigée vers le chenil dans lequel vivaient les chiens de la famille et c’est là qu’elle a trouvé réconfort et chaleur. Lors d’une interview, elle raconte : « Quand j’étais petite, les chiennes me nourrissaient de leur lait, directement à la mamelle. Puis, quand j’ai commencé à grandir, elles me rapportaient la nourriture que les gens leur donnaient et la partageaient avec moi. » Durant cinq ans, personne ne s’est soucié du sort de la petite, même pas ses parents.

Il a fallu attendre jusqu’en 1991, alors qu’Oxana avait 8 ans, pour qu’un voisin inquiet prévienne les autorités. De longues années qui ont eu de graves conséquences sur le développement social de l’enfant dont le comportement ressemblait davantage à celui du chien qu’à celui d’un humain. Depuis, Oxana a fait d’énormes progrès dans le centre pour handicapés mentaux dans lequel elle a été recueillie et est désormais capable de s’exprimer et de se comporter « normalement ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de