La physique est un domaine assez complexe qui, jusqu’à une certaine époque, n’était réservé qu’aux hommes. Pourtant, des femmes trop souvent tombées dans l’oubli ont contribué à de nombreuses recherches dans le domaine des sciences et des mathématiques. Parmi elles se trouve Emmy Noether, une mathématicienne allemande qui a développé un théorème très complexe sur la physique.

Emmy Noether, une mathématicienne de génie pourtant méconnue

Emmy Noether est née en 1882 dans une famille juive allemande. Son père, Max Noether, était un mathématicien très respecté. Avant de se lancer dans les mathématiques, Noether a voulu enseigner les langues telles que l’anglais ou le français. Mais finalement, elle a suivi les traces de son père en étudiant les mathématiques. Elle suit des cours à la très prestigieuse université d’Erlangen, qui a fait une exception pour l’accueillir. En effet, les femmes ne pouvaient pas aller à l’université à l’époque. Elle était l’une des deux seules femmes de tout l’établissement. Son père y donnait des conférences.

Ignorée de son vivant, Noether était pourtant l’une des mathématiciennes les plus importantes de l’histoire. Pourtant, très peu de personnes se souviennent d’elle. A l’époque, l’Allemagne était beaucoup moins antisémite qu’elle le deviendra mais le racisme était déjà là. Un point qui a rendu la vie de Noether difficile mais c’est le fait d’être née femme qui l’a beaucoup plus handicapée. C’était un véritable désavantage à l’époque. Cela n’a pas empêché Noether d’avoir une enfance épanouie et d’être une jeune fille souriante. En 1904, les femmes obtiennent enfin le droit de faire des études supérieures. Noether a réussi ses études en mathématiques avec brio et a obtenu son doctorat facilement. Malgré cela, elle n’a pas pu faire grand-chose uniquement parce qu’elle était une femme. Noether se contente alors de remplacer son père pour donner des cours et continuer ses recherches. Elle ne gagnera aucun salaire pour ce travail…

Emmy Noether
Emmy Noether, 1930 © Konrad Jacobs / Wikimedia Commons

Le théorème de Noether a changé le monde

Noether se construit une solide réputation, ses articles attirent l’attention. Très humble, il lui arrive même de laisser ses collègues ou étudiants s’attribuer ses propres idées pour qu’ils dévellopent leur carrière. En 1915, un important mathématicien, David Hilbert, fait appel à elle pour ses travaux de physique théorique à Göttingen. Et ce, malgré l’opposition de ses collègues qui ne souhaitaient pas travailler avec une femme. « Que penseront nos soldats quand ils reviendront à l’université et verront qu’ils doivent apprendre au pied d’une femme », a même déclaré l’un d’eux. Peu de temps après, Noether développa le célèbre théorème de Noether qui a changé le monde. Ce théorème relie deux concepts fondamentaux de la physique : la symétrie et les lois de conservation. Noether a réussi l’exploit de démontrer qu’il y a une équivalence entre les lois de conservation et l’invariance des lois de physique pour les transformations qui sont des symétries. Son théorème a été qualifié par Albert Einstein de « monument de la pensée mathématique ».

Pour comprendre plus en détail ce théorème, nous vous proposons la vidéo ci-dessous (les sous-titres français sont disponibles) :

A cette époque, très peu de personnes savaient que Noether venait de faire une percée majeure. Son théorème va influencer énormément une nouvelle génération de scientifiques dans les années suivantes. Par exemple, des scientifiques ont utilisé les travaux de Noether pour prédire l’existence de nouvelles particules dont le boson de Higgs. Sans les découvertes de cette brillante scientifique et son théorème, la physique d’aujourd’hui serait bien différente.

Noether ne pouvait toujours pas donner de conférences à l’université sans être annoncée sous le nom d’un homme, et ce, même si elle venait de découvrir le plus important théorème de la science. L’université de Göttingen finit par lui donner l’autorisation d’enseigner mais toujours avec un salaire misérable.

L’arrivée des nazis au pouvoir et la fin de sa carrière

Noether devient très populaire auprès de ses étudiants surnommés les « Noether’s Boys » qui venaient des quatre coins de l’Europe pour assister à ses cours. Bien évidemment, il n’y avait pratiquement aucune femme étudiant les mathématiques. Elle commence à recevoir le soutien de la communauté scientifique et donne des conférences à l’étranger. En 1932, elle reçoit le prestigieux prix de mathématiques Ackermann Teubner. De son vivant, elle a également lutté contre le sexisme. Si l’émancipation générale de la femme est en progression constante depuis des années, ce n’était clairement pas le cas durant toute l’histoire. C’est pourquoi Noether n’a pas été reconnue pour son travail de son vivant.

Avec l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, les juifs ne pouvaient plus enseigner. Noether est virée de l’université. Toujours optimiste, elle continue d’enseigner en privé mais elle ne réalise pas à quel point le parti nazi devient dangereux. Elle accepte même des étudiants nazis dans ses cours. Pour elle, c’est les mathématiques qui sont importants, pas la politique. Ne pouvant plus ignorer la montée du régime nazi, Noether partira ensuite aux États-Unis où elle continuera ses recherches en algèbre et donnera des conférences. Elle vient d’échapper à l’un des régimes racistes les plus destructeurs.

Elle ne verra jamais l’extrême barbarie des nazis. Deux ans plus tard, elle est opérée à cause d’un kyste ovarien. Les médecins ont découvert qu’elle avait des tumeurs. Elle mourut quatre jours après l’opération, à l’âge de 53 ans.

Emmy Noether
Emmy Noether, 1900

Aujourd’hui, son nom est presque oublié en dehors des cercles mathématiques et scientifiques. Certains peuvent même penser que le théorème de Noether a été développé par un homme. Et pourtant, son travail a changé le monde. Une grande partie de la physique théorique moderne est soutenue par ses idées. Aujourd’hui, un cratère sur la Lune porte même son nom. Alors que tout le monde connait le nom d’Einstein, le nom de Noether a été oublié et pourtant elle a apporté autant à la science.

Noether a été oubliée car elle était une femme et beaucoup d’éminents scientifiques ont subi un sort similaire. Certains ont été oubliés à cause de leur homosexualité comme Alan Turing, pionnier de l’informatique, ou encore pour leur couleur de peau comme Annie Easley, l’une des premières informaticiennes de la NASA. Que pensez-vous du parcours d’Emmy Noether ? Pour aller plus loin, découvrez 10 femmes étonnantes dans le domaine des sciences et des mathématiques.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments