Cette année, le nombre de personnes proches de la famine a connu une hausse brutale. Il y a quelques jours, Elon Musk a demandé à l’Organisation des Nations unies de lui fournir la preuve que six milliards de dollars pourraient résoudre la faim dans le monde. Lundi 15 novembre, l’ONU a répondu à la demande du milliardaire.

L’ONU a accepté le défi d’Elon Musk

Il y a quelques semaines, David Beasley, le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM), déclarait qu’environ 2 % de la valeur de la fortune d’Elon Musk pourrait mettre fin à la faim dans le monde. Ce dernier a précisé dans un tweet qu’un don de 6,6 milliards de dollars pourrait enrayer la famine l’année prochaine.

Suite à ces déclarations, Musk a lancé ce défi à l’ONU. Il a notamment indiqué qu’il vendrait immédiatement des actions de Tesla, valant plus de 1 000 milliards de dollars, si l’organisation pouvait expliquer comment cette somme résoudrait la faim dans le monde.

Lundi 15 novembre dernier, le directeur exécutif du PAM a répondu à la demande du milliardaire sur Twitter. « Elon Musk, vous avez demandé un plan clair et une transparence comptable. Les voilà ! Nous sommes prêts à en discuter avec vous – et tout autre personne – qui voulez sérieusement sauver des vies », a-t-il déclaré dans son tweet.

Une somme insuffisante pour supprimer la faim dans le monde

L’ONU indique dans son plan que la somme que l’organisation demande permettrait de nourrir 42 millions de personnes affamées. Elle souligne que cet argent ne serait pas suffisant pour éliminer la faim dans le monde, mais permettrait au moins de fournir un repas par jour à des millions de personnes.

700 millions de dollars permettraient de créer des programmes de bons alimentaires dans 43 pays où une telle assistance n’existe pas ; 2 milliards de dollars seraient dépensés en espèces et en bons alimentaires dans des pays où ces types de programmes existent déjà ; et 400 millions de dollars permettraient de renforcer la logistique de la chaîne d’approvisionnement mondiale et de créer un système de surveillance pour suivre la faim dans le monde.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Frank
Frank
10 mois

La priorité ne serait-elle pas plutot la maitrise demographique (incitation à la limitation du nombre de naissance et acces à la contraception) ?

louis
louis
10 mois

aucun chef d’etat de ces pays du tiers monde ne le feront ! trop peur d’un coup d’etat !