― fizkes / Shutterstock.com

De nombreux malades du Covid-19 souffrent de séquelles physiques pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois après leur infection. Si ces séquelles finissent généralement par disparaître, bon nombre de patients souffrent toujours de troubles psychiatriques (anxiété, angoisse, insomnie, etc.) après leur guérison.

De nombreux survivants du Covid-19 ont développé un trouble mental

La pandémie de coronavirus a marqué la population générale, que ce soit les soignants, les commerçants ou encore les familles endeuillées. Cependant, la crise sanitaire mondiale a surtout marqué les malades. D’après une étude menée par les chercheurs du département de psychiatrie de l’université d’Oxford, 18,5 % des anciens patients atteints de Covid-19 auraient développé un trouble mental entre 14 et 90 jours après leur guérison.

Pour 5 % d’entre eux, il s’agirait du premier diagnostic psychiatrique de leur vie. Parmi les troubles psychiatriques relevés par les scientifiques, les troubles anxieux seraient les plus fréquents (4,7 %), suivis des troubles de l’humeur (2 %) et des insomnies (1,9 %). En outre, la démence serait plus fréquente chez les plus de 65 ans.

Dans une autre étude, les chercheurs de l’université d’Oxford ont observé 236 379 survivants du Covid-19. D’après les observations de ces derniers, les troubles de l’anxiété représenteraient 24 % des diagnostics, tandis que les troubles de l’humeur et les insomnies représenteraient respectivement 13 % et 5 % des diagnostics. En outre, en effectuant les mêmes analyses chez des individus ayant souffert de la grippe, de diverses infections respiratoires, d’une infection cutanée, de calcul biliaire, de calcul rénal et de fracture osseuse, les chercheurs ont également pu noter qu’aucune de ces conditions ne provoquait des maladies psychiatriques chez les patients, comme c’est le cas pour le Covid-19.

— MikeDotta / Shutterstock.com

Le nombre de consultations a considérablement augmenté en septembre 2020

Inquiets, les scientifiques ont également déterminé si ces maladies mentales pouvaient aggraver le Covid-19. C’est malheureusement le cas. Tout comme l’hypertension, l’obésité ou encore l’âge, les troubles mentaux augmentent également les probabilités de développer la maladie. Les chercheurs indiquent notamment que les personnes souffrant de maladie mentale depuis moins d’une année ont 65 % de risques en plus de contracter le coronavirus.

De leur côté, les psychologues indiquent que le nombre de consultations aurait fortement augmenté lors de la deuxième vague en France. « Lors du premier confinement au printemps dernier, nos cabinets étaient fermés. Depuis septembre dernier, nous avons constaté une importante hausse des demandes de consultation. Les gens manifestent de plus en plus d’anxiété et d’angoisse. Ils se sentent aussi de plus en plus isolés et déprimés et il est difficile pour eux de réussir à se projeter », a témoigné Catherine Gélineau, psychologue à Rennes.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Dr Paulo Coelho Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Dr Paulo Coelho
Invité
Dr Paulo Coelho

Très bien cet article, merci pour le partage !!!