— ASA studio / Shutterstock.com

Suite à la découverte de traces de coronavirus dans des échantillons de crèmes glacées produites dans le nord de la Chine, les autorités locales ont procédé au retrait du marché des milliers de lots potentiellement contaminés.

Des conditions favorables au virus

Dans un communiqué, la municipalité de Tianjin a annoncé que l’ensemble des produits sortant des usines de la Tianjin Daqiaodao Food Company avaient été saisis, suite à l’envoi par la société de trois échantillons au centre de contrôle des maladies local, s’étant tous trois révélés positifs au Covid-19. Selon les autorités chinoises, les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec les lots sont actuellement retracées.

Tianjin Daqiaodao a de son côté annoncé que ses 1 662 employés avaient été placés en quarantaine et soumis à des tests de dépistage multiparamétriques. Pour l’heure, 700 d’entre eux se sont révélés négatifs, tandis que les résultats pour les 962 employés restants sont toujours attendus.

Les enquêtes épidémiologiques menées jusqu’à présent indiquent que l’entreprise a produit le lot de crème glacée en utilisant des matières premières, notamment du lait en poudre importé de Nouvelle-Zélande et du lactosérum en poudre importé d’Ukraine. La température à laquelle les glaces sont stockées et le fait qu’elles contiennent des matières grasses pourraient expliquer pourquoi le virus a survécu sur les échantillons prélevés.

— Syda Productions / Shutterstock.com

D’après Stephen Griffin, virologue à l’université de Leeds, il s’agirait d’un incident isolé, probablement dû à une seule personne. « Il n’y a pas de raison de paniquer », a-t-il déclaré. « Chaque glace vendue dans le commerce ne va pas soudainement être contaminée par le coronavirus. Il est probable que le problème soit relatif au non-respect des normes d’hygiène sur le site de production. »

4 836 boîtes de glace potentiellement contaminées

Les autorités locales ont déclaré que sur les 4 836 boîtes de glace potentiellement contaminées par le coronavirus produites par la Tianjin Daqiaodao Food Company, 2 089 avaient été saisies avant de quitter l’usine. Sur les 2 747 boîtes mises sur le marché, 935 se trouvaient encore à Tianjin lors de l’annonce des résultats du test, et seules 65 avaient été vendues.

La ville a également indiqué que des mesures avaient été prises afin de désinfecter le site de production, et les habitants locaux susceptibles d’avoir consommé des produits contaminés invités à se présenter aux organismes médicaux compétents.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de