― Melinda Nagy / Shutterstock.com

Cela fait un an que le monde en est privé. Vous rêvez de vivre cela à nouveau, eh bien la Nouvelle-Zélande l’a réalisé. Depuis le début de la crise sanitaire mondiale de Covid-19, il s’agit tout simplement du plus gros concert sans geste barrière à se tenir. 

Samedi 16 janvier, ce sont donc 20 000 chanceux qui ont assisté au concert du groupe Six60, l’un des plus populaires du pays. Organisé à Waitangi dans le nord de la Nouvelle-Zélande, le concert est survenu après deux mois consécutifs sans nouveau cas de Covid dans le « Paradis du Pacifique ». 

Il faut dire que la Nouvelle-Zélande fait office de modèle partout dans le monde. L’année dernière déjà, entre juin et août, aucune transmission du virus n’avait été signalée, faisant de cette pause bienvenue la plus longue au monde sans contamination.

Le chanteur du groupe Matiu Walters s’en est d’ailleurs réjoui auprès du journal Northern Advocate : « Être ici et pouvoir se réunir alors que le reste du monde ne le peut pas nous a vraiment donné une bonne idée de la réussite de notre pays dans la gestion du Covid et de la chance que nous avons. »

La population de la Nouvelle-Zélande s’élève à 5 millions d’habitants et fut coupée – durant six semaines de confinement – du reste du monde après la fermeture des frontières. Depuis, des signes très encourageants proviennent du pays, nous laissant l’espoir d’entrevoir nous aussi du changement. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de