La Première ministre néo-zélandaise a suggéré aux employeurs du pays d’envisager une semaine de travail de quatre jours ainsi que des possibilités de travail flexibles comme moyen de stimuler le tourisme et d’offrir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée.

« Si vous êtes employeur et en mesure de le faire, je vous encourage à y réfléchir »

À l’occasion d’un discours diffusé en direct sur Facebook, Jacinda Ardern a expliqué que les Néo-Zélandais lui avaient suggéré toutes sortes de mesures, de la semaine de travail plus courte à un plus grand nombre de jours fériés, comme moyen de stimuler l’économie et d’encourager le tourisme intérieur. Des commentaires informels n’ayant pas manqué d’enthousiasmer ses concitoyens, nombreux à se demander si la pandémie entraînera des changements systémiques profonds où si la situation reviendra à la normale, avec les problèmes qui y sont associés.

S’exprimant depuis Rotorua, l’un des principaux centres touristiques du pays, la Première ministre a ajouté que de nombreux Néo-Zélandais affirmaient qu’ils voyageraient davantage à l’intérieur du pays s’ils disposaient d’une plus grande flexibilité dans leur vie professionnelle. Le marché du tourisme du pays a connu un ralentissement massif après la pandémie, toutes les frontières restant fermées aux ressortissants étrangers, et de nombreux Néo-Zélandais ont été licenciés ou contraints d’accepter des réductions de salaire pour conserver leur poste.

« J’entends beaucoup de gens suggérer que nous devrions adopter une semaine de travail de quatre jours. En fin de compte, cela concerne vraiment les employeurs et les employés. Mais comme je l’ai dit, la crise sanitaire nous a beaucoup appris sur la flexibilité des personnes travaillant à domicile, ainsi que sur la productivité qui peut en être retirée », a estimé Ardern. « Si vous êtes employeur et en mesure de le faire, je vous encourage à y réfléchir, car cela peut fonctionner et contribuerait assurément à relancer le tourisme dans le pays. »

— Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Une stratégie efficace pour reconstruire l’économie

Fondateur de la société Perpetual Guardian, employant 200 personnes et ayant adopté la semaine de travail de quatre jours il y a maintenant deux ans, Andrew Barnes a estimé que ce changement avait rendu ses employés plus heureux et plus productifs et déclaré que ce format présentait également des avantages pour la santé physique et mentale, l’environnement ainsi que la vie familiale et sociale des Néo-Zélandais.

« La Nouvelle-Zélande pourrait certainement passer à une semaine de quatre jours à la suite de la pandémie, en fait ce serait même une stratégie efficace pour reconstruire l’économie, en particulier le marché du tourisme durement touché, alors qu’il pivote vers une orientation nationale », a estimé Barnes. « Nous devons conserver tous les avantages que le travail à domicile a apportés sur le plan environnemental ainsi qu’en termes de productivité, notamment un air plus pur et l’absence d’embouteillages, tout en aidant les entreprises à rester à flot. Nous devons être audacieux dans notre modèle. C’est l’occasion d’opérer une profonde remise à plat. »

« La semaine de travail de 4 jours constitue par ailleurs un outil efficace pour protéger la santé des travailleurs à tous les égards, ce qui rend ce modèle d’autant plus pertinent dans le monde nouveau dans lequel nous nous trouvons », a-t-il ajouté.

Au cours de la période de confinement, des dizaines de milliers de Néo-Zélandais ont été licenciés, et selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), l’économie du pays devrait se contracter de 8 % cette année, tandis que le taux de chômage pourrait dépasser 15 %, voire atteindre la barre des 30 %.

Selon Barnes, la Nouvelle-Zélande pourrait également s’inspirer du « kurzarbeit », modèle allemand privilégiant le travail court et permettant à un plus grand nombre de personnes de conserver un emploi, tout en utilisant le temps supplémentaire à leur disposition pour se perfectionner ou se reconvertir.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de