— Foxy burrow / Shutterstock.com

En cette période de confinement, rester chez soi est non seulement un moyen de protéger les autres mais aussi de se protéger soi-même du coronavirus. Si vous souhaitez aider encore plus pour lutter contre la propagation du Covid-19, sachez que des chercheurs de l’UC San Francisco veulent utiliser vos données afin de mieux appréhender le virus.

Nous essayons tous de vivre sereinement notre confinement, et de nous distraire comme nous le pouvons, livres, films et jeux aidant. Par ailleurs, cette mesure de prévention s’avère efficace puisque nous aurions déjà sauvé jusqu’à 120.000 vies rien qu’en restant chez nous. Néanmoins, beaucoup d’entre nous se demandent peut-être comment nous pourrions participer davantage à cette lutte contre le Covid-19. Justement, BeGeek nous informe que c’est possible et voici comment cela se passe.

Des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco (UCSF) ont mis en place un nouveau programme intitulé Covid-19 Citizen Science (CCS). Celui-ci utilise des données participatives pour mieux comprendre et suivre l’évolution du virus. Accessible à toute personne de plus de 18 ans et disposant d’un smartphone, ce programme permet aux participants de répondre à des questions liées à leur état de santé et leurs habitudes quotidiennes via une application mobile. De nouvelles questions sont posées au fil des semaines pendant une durée de 6 mois.

Le programme peut également accéder à la géolocalisation du participant uniquement si ce dernier lui accorde son autorisation. L’objectif final des chercheurs est de mettre au point des traitements ou des solutions pour contenir la maladie. A cet effet, les chercheurs de l’UCSF déclarent que « sur le long terme, la participation collective des individus engagés dans le programme CCS permettra d’aider à identifier des comportements, des influences et autres facteurs qui pourraient augmenter ou réduire le risque d’infection ou les risques aggravants après l’infection. Plus nous aurons de participants, plus nous aurons statistiquement de chances de faire des découvertes valides grâce à cette étude.« 

Pour rejoindre cette étude, il vous suffit de cliquer ici.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de