— ponpimonsa_bibi / Shutterstock.com

Le carlin est un petit chien très attendrissant qui semble avoir une mine à la fois joyeuse et renfrognée. Sa petite taille associée à son air de molosse a valu beaucoup de popularité au carlin. Malheureusement, le carlin est aussi une race de chien extrêmement fragile ; à tel point qu’il a été décidé qu’il ne sera plus considéré comme un « chien typique ».

Le carlin : un chien élevé pour son apparence

Le carlin est une race de chien originaire de Chine. La race est facilement reconnaissable avec une grande tête ronde, un museau presque plat et des rides frontales étendues. Si les origines du carlin remontent au XVIe siècle, cette race reste très populaire aujourd’hui. En effet, le carlin est très apprécié pour son apparence distinctive, mais aussi pour son attitude décontractée, joueuse et très amicale. Pourtant, même si le carlin est une race de chien plutôt robuste, il est bien connu que cette race est sujette à de nombreux problèmes de santé.

D’ailleurs, une nouvelle étude réalisée par le Royal Veterinary College, à Londres, a affirmé que les problèmes de santé des carlins sont si graves qu’ils ne peuvent plus être considérés comme des « chiens typiques ». Essentiellement élevé pour leur apparence, il est important de comprendre que les caractéristiques brachycéphales à face courte des carlins n’ont pas évolué naturellement et sont plutôt les résultats d’un élevage sélectif. Malheureusement, cette structure faciale n’est pas sans conséquence sur la santé des carlins. Les chercheurs ont en effet constaté que les carlins sont plus susceptibles de souffrir de troubles respiratoires, oculaires et cutanés par rapport aux autres races de chiens.

Pire encore, les scientifiques ont expliqué que les carlins avaient une boîte crânienne beaucoup trop petite qui comprime dangereusement leur cerveau, a expliqué un vétérinaire dans un rapport de BBC. « Les profils de santé très différents entre les carlins et les autres chiens au Royaume-Uni suggèrent que le carlin a tellement divergé des races de chiens traditionnelles que la race carlin ne peut plus être considérée comme un chien typique », ont ainsi conclu les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue Canine Medicine and Genetics.

— Studio number 94 / Shutterstock.com

L’élevage sélectif des carlins considéré comme « cruel » par les chercheurs

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont comparé les paramètres de santé de 4 308 carlins à ceux de 21 835 chiens d’autres races. Ils ont notamment pris en compte les risques de développer 40 problèmes de santé courants, dont des problèmes respiratoires, des problèmes oculaires et des problèmes cardiaques. Les résultats ont montré que les carlins présentaient un risque accru de développer 23 des 40 problèmes courants chez les chiens. Les risques étaient particulièrement élevés pour le syndrome obstructif des voies respiratoires, l’ulcération cornéenne et l’obésité.

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas eu que des points négatifs concernant la santé des carlins. Il a également été constaté que cette race de chien était moins susceptible de développer des affections courantes, comme le souffle cardiaque et les lipomes, a rapporté Mail Online. Malgré tout, les chercheurs ont exhorté les gens à ne plus pratiquer l’élevage sélectif sur les carlins, car cette pratique s’avère extrêmement cruelle pour cet animal. Parce qu’en plus des nombreux problèmes de santé auxquels ils sont soumis, il a également été constaté dans une étude que les carlins font partie des races de chiens à l’espérance de vie la plus courte.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments