canal carpien
— thodonal88 / Shutterstock.com

Il arrive parfois qu’on ressente des picotements ou même de la douleur au niveau du poignet, des mains et des doigts, sans qu’on ait été blessé. Dans ce cas, il est possible qu’on soit victime du syndrome du canal carpien.

Quelles sont les causes du syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien est une affection courante qui provoque des douleurs, des engourdissements, des picotements et une faiblesse dans la main et le poignet. Cela se produit à cause de la compression du nerf médian au niveau du poignet. C’est un nerf qui s’étend sur toute la longueur du bras et passe par un passage dans le poignet appelé canal carpien, d’où le nom de l’affection. Ce nerf se termine dans la main et il contrôle le mouvement et la sensation dans le pouce, ainsi que le mouvement de tous les doigts, sauf le petit doigt.

La cause la plus fréquente du problème est une condition médicale sous-jacente qui provoque un gonflement du poignet et parfois une obstruction du flux sanguin. Ainsi, le syndrome du canal carpien est souvent lié à des affections comme le diabète, l’obésité, un dysfonctionnement de la thyroïde, de l’hypertension artérielle ou de certaines maladies auto-immunes. Il peut également être lié à un traumatisme au poignet ou d’autres facteurs anatomiques, comme l’arthrite.

Le syndrome du canal carpien peut cependant être causé ou aggravé par des mouvements répétés du poignet. Cela peut notamment résulter du positionnement des poignets lorsqu’on utilise un clavier, de l’exposition prolongée aux vibrations de certains outils électriques ou de tout mouvement répété qui étend trop le poignet, comme jouer du piano. Des facteurs liés au mode de vie – comme le tabagisme, l’alcoolisme, une consommation élevée de sel et une mode de vie sédentaire – ont également tendance à aggraver cette affection.

bras
— MRAORAOR / Shutterstock.com

Comment prévenir et soigner le syndrome du canal carpien ?

De manière générale, tout le monde peut ainsi être victime du syndrome du canal carpien. Le problème est cependant le plus souvent diagnostiqué entre 30 et 60 ans. Il a également été constaté que les femmes sont trois fois plus susceptibles d’avoir le syndrome du canal carpien que les hommes. Selon les experts, cela pourrait s’expliquer par le fait que les femmes ont tendance à avoir des poignets et des canaux carpiens plus petits que les hommes. Notons qu’il existe des préventions pour le syndrome du canal carpien.

Que cela soit pour les hommes ou pour les femmes – notamment pour ceux qui exercent des métiers ou des activités à risque – il est possible de limiter les risques en faisant attention à la position des poignets, en faisant des pauses lorsqu’on travaille, et en faisant régulièrement des exercices des poignets. Si cela s’avère utile, il est même possible de se procurer des attelles ou autres accessoires qui permettent de maintenir le poignet dans une position neutre.  

En ce qui concerne le traitement du syndrome du canal carpien, cela dépend de la cause et de la gravité du problème. Dans la mesure où cela résulte d’une affection sous-jacente, le traitement de cette affection constituera l’essentiel du traitement. Pour soigner directement le syndrome du canal carpien, les médecins peuvent cependant prescrire des médicaments ou même une intervention chirurgicale. Un changement de style de vie et la pratique de certains exercices sont aussi souvent recommandés.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments