café
— KSathaporn / Shutterstock.com

Le café est l’une des boissons les plus bues au monde, et nombreux sont ceux qui ne peuvent pas commencer leur journée sans une bonne tasse de café. Que cela soit par simple habitude ou pour vraiment être bien réveillé, il faut savoir que le café est vraiment une drogue qui peut stimuler l’esprit humain.

Comment la caféine agit sur le cerveau ?

Le café est une boisson très appréciée dans le monde entier pour son effet énergisant. Cela fait de la substance active qu’elle contient – la caféine – le stimulant du système nerveux central le plus largement consommé au monde. Autrement dit, le café est une drogue psychotrope, mais c’est généralement une bonne drogue lorsqu’il est consommé à des quantités raisonnables, même quotidiennement. Comme pour toute chose, l’abus de la caféine peut en effet être associé à divers problèmes de santé physique et mentale.

Quoi qu’il en soit, de nombreuses études ont montré que la consommation modérée de café présente de nombreux avantages pour le corps humain. Il a notamment été prouvé que la caféine permet de réduire les risques de diabète et de maladies du foie. Des études ont même montré que boire 1 à 5 tasses de café par jour est associé à une mortalité plus faible. Et il a également été prouvé que la caféine permet de stimuler positivement l’esprit, notamment en améliorant la concentration, la vigilance, l’attention et l’humeur.

Et tout cela s’explique généralement par la manière dont le café agit sur le système nerveux central. Cela se fait de plusieurs façons différentes. Le principal mécanisme d’intervention de la caféine sur le cerveau est notamment la manière dont elle interagit avec les récepteurs de l’adénosine, un neurotransmetteur qui favorise le sommeil. Lorsque l’adénosine se lie au transmetteur des neurones, leur activité diminue et entraîne la somnolence. Mais l’adénosine et la caféine ont des structures différentes, et lorsque c’est la caféine qui se lie aux récepteurs des neurones, cela va avoir l’effet inverse.

café
— Nty xi-ix / Shutterstock.com

Peser le pour et le contre

Les autres mécanismes d’intervention de la caféine sur le cerveau incluent également l’augmentation du métabolisme énergétique et la libération de sérotonine (l’hormone de la bonne humeur), de dopamine (l’hormone du bonheur) et d’adrénaline (qui augmente la fréquence cardiaque et ouvre les voies respiratoires). Ainsi, la caféine stimule le cerveau et le corps humain de différentes manières. Il faut cependant faire attention à la manière dont on consomme le café.

Comme toutes les drogues, la caféine peut provoquer une addiction, et s’en sevrer est très difficile. Le servage à la caféine est notamment associé à un état de fatigue intense que beaucoup de gens ont du mal à supporter. Il ne faut pas non plus oublier que la consommation de caféine peut provoquer d’autres effets secondaires, en plus d’une éventuelle addiction. La caféine peut provoquer temporairement de l’hypertension, de l’agitation, de la nervosité, de la tachycardie et des troubles gastro-intestinaux.

Bref, le café peut avoir autant d’effets positifs que négatifs, et cela dépend généralement de la quantité de caféine que l’on absorbe au quotidien. En restant raisonnable et mesuré, les effets positifs du café l’emportent donc généralement sur les effets négatifs.

Pour aller plus loin, voici 16 faits surprenants sur le café qui vous feront voir cette célèbre boisson d’un nouvel oeil.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments