chute cheveux
— Aisylu Ahmadieva / Shutterstock.com

Des chercheurs chinois ont mis en évidence une association frappante entre la consommation de sodas, jus de fruits sucrés et autres boissons énergisantes et la perte de cheveux chez l’homme.

Des résultats frappants

Publiée dans la revue Nutrients, cette nouvelle étude menée par une équipe de l’université Tsinghua de Pékin s’ajoute à la longue liste de travaux explorant les effets néfastes sur la santé des boissons sucrées, liées à une augmentation significative du risque de cancer et de mort prématurée, et également suspectées d’influencer le comportement et les résultats scolaires des enfants.

Via un questionnaire en ligne anonyme, les chercheurs ont établi la consommation de sodas et autres breuvages sucrés, l’historique médical et psychologique ainsi que les habitudes de vie (tabagisme, consommation d’alcool…) de 1 028 hommes chinois âgés de 18 à 45 ans, également invités à déclarer s’ils souffraient ou non de perte de cheveux.

De façon frappante, il s’est avéré que les sujets atteints d’alopécie buvaient en moyenne une quantité de boissons sucrées deux fois plus importante que ceux ayant déclaré posséder une chevelure fournie : 4,2 litres par semaine contre 2,5 litres.

boissons sucrées
― Evan Lorne / Shutterstock.com

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour explorer les mécanismes en jeu, l’équipe estime que la propension des boissons sucrées à augmenter la glycémie constitue la cause la plus probable. Des études sur le diabète avaient déjà associé l’augmentation des taux de glucose sanguin à la perte de cheveux, et il se trouve que les boissons sucrées constituent un facteur de risque majeur dans le développement ou l’aggravation de cette affection.

Une affection multifactorielle

Liée à un excès d’hormones mâles ou androgènes, l’alopécie la plus fréquemment observée chez l’homme adulte est héréditaire. D’autres facteurs (anxiété, carences alimentaires, stress mécanique…) étant toutefois connus pour déclencher ou favoriser la perte de cheveux, les auteurs de la nouvelle étude recommandent évidemment une réduction de la consommation de sodas en attendant que des recherches plus approfondies soient menées.

Ces dernières années, différentes avancées pour le traitement de la perte de cheveux pathologique ont été réalisées, incluant une protéine potentiellement réversible régulant la pousse et la chute des folliculeux pileux, ainsi qu’un traitement génique expérimental promettant de la traiter en quelques minutes.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Callicarpa
Callicarpa
11 jours

C’est plus sûrement la consommation de boissons énergisantes, qui contiennent d’autres composants que du sucre, qui provoqueraient la perte de cheveux. Sans compter la génétique qui influe fortement