addiction informations
— fizkes / Shutterstock.com

Grâce à la vulgarisation d’Internet dans les pays développés, l’accès à l’information est devenu plus facile que jamais. Malheureusement, il y a de nombreux revers à la médaille. Il a récemment été découvert qu’il existe actuellement un problème d’addiction aux informations, et cela peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé.

Une addiction bien réelle semblable à d’autres formes de dépendance

L’addiction aux informations est un problème bien réel reconnu par la communauté scientifique. Une étude menée par les chercheurs de l’université de Californie à Berkeley a même montré que chez certains individus, l’acquisition de nouvelles informations stimulait la production de dopamine dans le cerveau, de la même manière que cela se produit chez ceux qui ont un problème d’addiction avec l’argent, les chips ou la drogue. Et comme on peut s’y attendre, cette addiction n’est pas sans conséquence.

Selon une nouvelle étude réalisée par la maison d’édition Taylor & Francis Group, l’addiction aux informations peut avoir des conséquences graves sur la santé. D’après les résultats de l’étude publiée dans la revue Health Communication, les personnes ayant un besoin obsessionnel de consulter les informations sont plus susceptibles de souffrir de stress, d’anxiété, mais aussi de problèmes de santé physique, comme des problèmes gastro-intestinaux.

Cela peut s’expliquer en partie par le fait qu’il y a de nombreux rapports d’évènements déconcertants dans les informations que l’on consulte au quotidien. Maladies, crimes, catastrophes naturelles, guerres et tant d’autres mauvaises nouvelles inondent en effet les flux d’informations. Et très certainement, être constamment exposé à ces tragédies – même indirectement – peut avoir un impact important sur la santé mentale et, par extension, sur la santé physique.

addiction informations
— Doucefleur / Shutterstock.com

Une addiction qui a un impact important sur la qualité de vie

« Le fait d’être témoin de ces événements dans les actualités peut entraîner un état d’alerte constant chez certaines personnes, exacerber leurs motivations de surveillance et donner l’impression que le monde est un endroit sombre et dangereux », a expliqué Bryan McLaughlin, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. « Pour ces personnes, un cercle vicieux peut se développer, et plutôt que de se déconnecter, elles sont attirées plus profondément, obsédées par les nouvelles et vérifiant les mises à jour 24 heures sur 24 pour atténuer leur détresse émotionnelle », a-t-il ajouté.

Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont analysé les données d’une enquête en ligne menée auprès de 1 000 personnes. Les personnes ont notamment été interrogées sur leurs habitudes de consultation des informations, sur ce qu’elles ressentent lorsqu’elles consultent des informations et sur leur état de santé mentale et physique au quotidien. Les résultats ont révélé que 16,5 % des personnes interrogées présentaient des signes de consommation d’informations « très problématiques ».

Pour ces individus, l’addiction aux informations était telle que leur pensée était constamment dominée par cette obsession. En plus du stress, de l’anxiété et des malaises physiques que cela engendrait, il a également été constaté que cette addiction perturbait leur temps passé avec leur famille et leurs amis, rendait plus difficile la concentration à l’école ou au travail et contribuait à l’agitation et à l’incapacité de dormir.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
1 mois

C’est effectivement le cas avec toutes les informations liées au climat où ceux qui les diffusent cherchent à attirer l’attention en les présentant comme des menaces graves voire mortelles ce qui provoque chez les sujets fragiles de l’éco anxiété !!