Sexe-moyen-age

10) Seul le plaisir sexuel masculin était important

Encore faux, d’ailleurs une croyance populaire médiévale veut que les femmes soient plus lubriques que les hommes. Si une femme ne pouvait repousser les avances de son mari, c’était aussi le cas dans le sens inverse. Un homme ne pouvait refuser les avances de sa femme… Une autre croyance aurait voulu que la femme ne puisse concevoir un enfant sans orgasme. Un médecin anglais du nom de John of Gaddesden aurait même préconisé aux femmes ne trouvant pas de mari de se satisfaire avec les mains de leurs bonnes. Toute une histoire.

Toutes ces informations sur le Moyen Âge sont fascinantes. Il était nécessaire de revenir sur toutes ces idées reçues qui ternissent l’image que l’on a de cette période historique. A la rédaction, certains ont été surpris de savoir que l’hygiène avait une place si importante.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de