bataille-médiévale

9) La guerre au Moyen Âge est uniquement faite par des chevaliers

C’est totalement faux, d’après des historiens comme Philippe Contamine. Le chevalier monté, bien que représentant un point central de l’éthique guerrière médiévale, n’est pas l’unique élément composant une armée, bien loin de là. Le chevalier représente en France surtout, une éthique et une manière de combattre particulière. Mais la masse, vulgairement appelée la piétaille représentant le gros des armées du Moyen Âge avait aussi un grand rôle à jouer. Des unités de mercenaires étrangers comme les arbalétriers génois étaient des unités redoutables contre lesquelles la cavalerie ne pouvait pas grand chose. Que dire des célèbres archers anglais qui tuèrent bon nombre de braves chevaliers français pendant la guerre de Cent Ans. La mort parlons-en aussi. Contrairement à ce que l’on pense, la guerre au Moyen Âge est beaucoup moins meurtrière qu’à d’autres périodes de l’Histoire. Pour la simple et bonne raison qu’au Moyen Âge, il était très rentable de capturer et de demander une rançon pour les prisonniers. Les chevaliers vaincus valaient leur poids en or, et bon nombre de combattants étaient prêts à toutes les bassesses pour en capturer un vivant. Les fantassins avaient une valeur bien moindre, mais en capturer plusieurs centaines permettait aux différents belligérants d’amortir le coût des combats.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de