12 426 personnes connectées

Voici pourquoi vous devriez arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34

Afin de pointer du doigt l’inégalité salariale qui existe entre les hommes et les femmes, un collectif a lancé un appel surprenant. Il invite toutes les femmes à arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34 précisément. Une action engagée inspirée d’une initiative vue en Islande. 

Le monde du travail est un milieu durement touché par les inégalités entre les hommes et les femmes. A compétences et temps de travail équivalents, une femme est moins payée qu’un homme. Une vérité que le collectif Les Glorieuses (un collectif luttant pour l’égalité salariale entre les deux sexes) a décidé de mettre en lumière en effectuant une action coup de poing : demander aux femmes d’arrêter de travailler.

inegalite-salaire-femmes-banniere

Le collectif appelle toutes les femmes, quelle que soit leur activité, à cesser le travail le lundi 7 novembre à 16h34. L’heure et la date n’ont pas pas été choisies au hasard car selon des calculs réalisés par le collectif, c’est précisément à ce moment que les femmes travailleraient bénévolement jusqu’à la fin de l’année. Un appel sur Facebook a été lancé sur Les Glorieuses avec un slogan qui montre bien l’inégalité existante : « Tout travail mérite salaire. Offre valable toute l’année pour les hommes, uniquement jusqu’au 7 novembre à 16h34 pour les femmes ».

Cette action est directement inspirée de celle menée par les femmes islandaises le 24 octobre à 14h38. Il faut savoir que dans ce petit pays, les femmes sont payées en moyenne 18% de moins que les hommes. Elles ont donc cessé de travaillé à 14h38 car à partir de cette heure (sur une journée de 8h de travail) et en comparaison à leurs collègues masculins, elles travaillent sans êtres payées. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que les Islandaises avaient manifesté pour dénoncer cette injustice : une action similaire avait eu lieu le 24 octobre 1975.

Via l’action #7novembre16h34, Les Glorieuses veulent faire évoluer la situation des femmes afin que celles-ci ne soient plus victimes de discrimination salariale. D’après l’Observatoire des inégalités, une différence de salaire de 11% persiste entre celui d’un homme et d’une femme à travail équivalent. Si des efforts ont été réalisés, il faudrait attendre l’année 2 168 selon le collectif pour que hommes et femmes touchent un salaire identique. L’action veut donc sensibiliser le plus grand nombre, et messieurs, vous êtes également invités à vous mobiliser auprès des femmes afin que cette discrimination cesse de faire parler d’elle.

Ces articles vont vous plaire

Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens