12 941 personnes connectées

Cet artiste syrien transforme les plus grands dirigeants du monde en réfugiés

Depuis qu’elle a commencé en 2011, la guerre en Syrie a engendré des millions de réfugiés. On compte six à huit millions de personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie et quatre millions de syriens ont quitté le pays pour se réfugier à l’étranger. A travers ses dessins, cet artiste syrien interpelle sur cette grave crise migratoire.

Abdalla Al Omari, réfugié syrien résidant à Bruxelles, s’est attaqué directement aux puissants de notre monde dans ces oeuvres. Il dépeint les principaux dirigeants comme si ils étaient eux-mêmes des réfugiés. Une idée qui a pour but de nous rappeler, ainsi qu’aux personnalités politiques, que nous sommes tous des êtres humains vulnérables. « La vulnérabilité est un cadeau que nous devrions tous célébrer » affirme l’artiste. Personne n’est réellement « tout-puissant », ses peintures nous poussent à faire preuve d’empathie face à sa propre vulnérabilité et celle des autres.

Dans chacune de ses oeuvres, les personnages sont dénués de tous signes de pouvoir ou de richesse. Les peintures de Abdalla al Omari sont d’un réalisme impressionnant. Elles reflètent la situation de millions de personnes et obligent les dirigeants à faire face à leur propre responsabilité. Dans un premier temps en colère vis-à-vis de son expérience de réfugié, l’artiste syrien a canalisé ses sentiments à travers son art. « D’une manière ou d’une autre, mon but est passé d’une expression de colère … à un désir plus vif de désarmer les personnages et de les retrouver en dehors de leurs positions de pouvoirs » explique Abdalla al Omari.

Vlad » from #thevulnerabilityseries show. Oil-acrylic on canvas. On view at @ayyamgallery #dubai until July 6 #vladimirputin

Une publication partagée par Abdalla Al Omari (@abdalla.al.omari) le

En France, la peinture représentant Barack Obama en réfugié est actuellement exposée à l’Institut du monde arabe, au sein de la collection Barjeel, jusqu’au 2 juillet. Vous pouvez également retrouver les travaux d’Abdalla al Omari sur son site et son compte Instagram.