13 112 personnes connectées

Ce matériau inspiré d’une pierre précieuse change de couleur quand vous l’étirez

Certains scientifiques n’ont de cesse de vouloir recréer artificiellement ce qu’ils voient dans la nature. C’est le cas pour l’éclat de certaines pierres précieuses, justement reproduit ici grâce à un matériau flexible qui change de couleur quand on l’étire et quand on le tord.

Des scientifiques du NanoPhotonic center de l’Université de Cambridge ont créé un matériau très spécial qui peut changer de couleur lorsque vous le pliez, étirez, etc. Ce matériau, appelé « opale polymère » a été conçu en superposant des couches de nanosphères de 200 nanomètres de diamètre avec du tissu élastique. Cette invention a pour principal atout de pouvoir imiter la brillance multicolore d’une opale, d’où son nom. Le procédé est d’utiliser de l’encre composée de cristaux photoniques synthétiques et nanoscopiques pour reproduire le changement de couleur caractéristique de ces pierres précieuses.

Avec une imprimante pouvant modifier la tension des objets et de la matière, les scientifiques ont donc réussi à créer un matériau qui reproduit ce mécanisme naturel sur un matériau synthétique. Il suffit d’étirer le tissu pour que la couleur passe du bleu au vert, et vice versa. La lumière est réfléchie selon l’angle d’inclinaison et c’est ce qui permet ce changement de couleur aussi fluide et distinct. Un procédé qu’on peut également retrouver sur les ailes de papillons et d’autres pierres précieuses en dehors de l’opale.

C’est un fonctionnement naturel qui est très différent des pigments. Ce sont ces mêmes nanosphères qui sont présentes dans les pierres et dans les ailes des papillons et qui, en fonction de la lumière, peuvent refléter différentes couleurs. Les pigments sont des couleurs fixes et à part se ternir ou être un peu plus vif selon leur utilisation, ils ne peuvent pas montrer une autre couleur que celle d’origine. La taille des particules influe également sur la couleur : les plus grosses affichent une couleur rouge tandis que les plus petites sont bleues.

Jeremy Baumberg, l’un des scientifiques à avoir travaillé sur cette invention, explique que leur trouvaille est très peu chère et relativement simple, ce qui signifierait une commercialisation facile dans les années à venir. Surtout que la prochaine évolution de ce matériau est déjà en cours puisque l’équipe de recherche a essayé avec succès d’imprimer des motifs spécifiques, comme des mots, sur les matériaux grâce à leur imprimante qui modifie la tension. Ainsi les motifs tracés peuvent s’illuminer d’une couleur différente que le reste du tissu une fois celui-ci étiré dans tous les sens !

ce-materiau-inspire-dune-pierre-precieuse-change-de-couleur-et-brille-de-mille-feux-quand-vous-letirez1

ce-materiau-inspire-dune-pierre-precieuse-change-de-couleur-et-brille-de-mille-feux-quand-vous-letirez2

ce-materiau-inspire-dune-pierre-precieuse-change-de-couleur-et-brille-de-mille-feux-quand-vous-letirez3

ce-materiau-inspire-dune-pierre-precieuse-change-de-couleur-et-brille-de-mille-feux-quand-vous-letirez6

On a hâte de voir cette invention mise en vente : les scientifiques expliquent que leur dispositif pourrait être utilisé dans la fabrication de ceintures de sécurité ou d’autres objets qui pourraient bénéficier d’indicateurs visuels sophistiqués… Comme les billets de banque par exemple. Et vous, quelle utilisation pourriez-vous avoir de ce matériau élastique ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux