12 743 personnes connectées

Ces carapaces artificielles sauvent les tortues de leurs prédateurs tout en épargnant la vie de ces derniers

La technologie à la rescousse des animaux. Des chercheurs utilisent des carapaces de tortues imprimées en 3D pour lutter contre le dépeuplement de l’espèce sans toutefois nuire à ses prédateurs. Une démarche inédite et innovante.

Les corbeaux sont des prédateurs féroces et voraces. Tellement gourmands qu’ils attaquent tout, même les tortues. Et au sud-ouest des États-Unis, dans les différentes régions désertiques, la population de tortue du désert diminue drastiquement chaque année, notamment à cause de ces oiseaux (moins 55 % ces dernières années).

Young_desert_tortoiseLes volatiles soulèvent les jeunes tortues dans les airs avant qu’elles ne soient trop grosses et les balancent sur le sol pour les tuer. Pour lutter contre ce fléau emplumé, une équipe du Hardshell Lab utilise une nouvelle technique bien particulière. Ils fabriquent, grâce à l’impression 3D, de fausses carapaces de tortues.

Ces carapaces sont ensuite disposées dans le désert, dans les lieux habituels de prédation des corbeaux. Le but est d’attirer les oiseaux et les forcer à attaquer les fausses carapaces, pour aider, elles ont exactement la même taille que les tortues habituellement attaquées, qui ont entre sept et dix ans.

line-up-of-painted-techno-torts-SMALLER

Elles sont très réalistes, grâce à l’imprimante utilisée. Elle est (pour l’instant), la seule sur la planète à pouvoir imprimer les objets en 3D et avec quatre couleurs différentes. Éviter le dépeuplement des tortues n’est pas la seule mission pour les carapaces, elles sont également truffées de capteurs qui aident à la compréhension des corbeaux.

Ils ont estimé qu’environ 40 % des fausses carapaces étaient attaquées prouvant ainsi l’utilité de la chose. Une initiative assez plaisante, puisqu’elle sert deux causes en même temps. Le laboratoire espère même pouvoir aider d’autres animaux grâce à l’impression 3D. Comme les rhinocéros, victimes du braconnage intensif à cause de leur corne. En combinant l’utilisation de drones pour traquer les braconniers et en même temps en inondant le marché de fausses cornes fabriquées synthétiquement, pour casser leur valeur.

Gopherus_agassizii

Une technologie bien innovante qui permet déjà de reconstruire des os pour sauver des patients atteints de cancers, stupéfiant et qui va s’avérer être un des moteurs de la recherche et de la vie de tous les jours dans les années à venir. Quelles autres technologies, selon vous, vont permettre la sauvegarde de la faune ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux