12 769 personnes connectées

En période de deuil, les cétacés souffrent comme les humains

La catégorie des mammifères marins, animaux élégants et fascinants, compte environ 120 espèces. Selon une étude récente, sept de ces espèces ont un comportement similaire aux humains en cas de deuil.

De nombreux mammifères marins, comme les dauphins, sont réputés pour être d’un naturel social. Par exemple, fortes de leur intelligence, les baleines créent de forts liens entre elles, souvent pour se rendre service mutuellement. Selon de récentes observations, plus de six espèces de mammifères marins ont été vues se cramponnant au corps d’un ami mort.

orca3

Pour quelle raison transporter un corps sans vie ? La raison est simple mais surprenante : le chagrin. Les chercheurs avaient déjà dénombré de nombreux animaux agissant comme s’ils étaient en peine, à l’instar des éléphants qui retournent sans cesse vers le corps de leur compagnon décédé. Selon l’anthropologue Barbara King, auteure du livre Comment les animaux font leur deuil, le deuil chez l’animal peut être défini comme une détresse émotionnelle provoquant une interruption des comportements habituels.

En réunissant plusieurs rapports, Melissa Regente et son équipe ont délimité leur champ d’étude autour de sept espèces allant du grand cachalot au dauphin à long bec. Ainsi, les septs espèces ont été vues transportant le cadavre d’un proche. « Ces animaux font leur deuil ainsi. Ils sont tristes et stressés. Ils comprennent que quelque chose ne va pas. Et c’est un comportement qui a été repéré universellement », commente Melissa Regente, la biologiste de l’université de Milan en Italie.

Dans la mer Rouge, des chercheurs ont pu observer l’exemple d’un Grand dauphin de l’océan Indien poussant le corps en train de se décomposer d’un plus petit dauphin, certainement une mère et son petit. Alors que les chercheurs remontaient le cadavre avec un lasso, l’adulte continua à nager avec, le touchant occasionnellement, jusqu’à ce que l’eau soit peu profonde. Après que les chercheurs avaient réussi à tirer le cadavre sur la plage pour le brûler, l’adulte resta un long moment au large proche de la plage.

Une autre équipe témoigne de l’expérience qu’ils ont vécue en observant une orque. Connue sous le nom de L72, l’orque avait été repérée au large des îles de San Juan, dans l’Etat de Washington, portant une orque mort-née dans sa mâchoire. Grâce à leurs informations, les chercheurs ont pu déterminer qu’il s’agissait bien du bébé de L72. « Elle essayait de garder son petit à la surface quasiment tout le temps, le balançant sur sa tête. Ce comportement est compréhensible lorsqu’on sait qu’une orque femelle passe sa vie avec ses petits », explique Robin Baird, un des co-auteurs de l’étude.

Un couple de dauphins by Philippe Bourjon
Un couple de dauphins by Philippe Bourjon

D’autres cas restent plus mystérieux pour les biologistes. Dans l’Atlantique nord, des baleines pilotes ont fait un cercle de protection autour d’un adulte et du corps de son petit décédé. Dans la mer Rouge, un dauphin à long bec a ramené le corps sans vie d’un animal vers un bateau. Une fois la carcasse remontée à bord, les marins ont eu la surprise de voir leur navire entouré par un groupe entier de dauphins, suivant le trajet.

L’anthropologiste Barbara King approuve cette étude montrant que les mammifères marins ont une forme de deuil. « Nous pouvons certes parfois observer quelques curiosités mais c’est indéniable que nous pouvons interpréter ces comportements comme des manifestations de deuil en vue de l’énergie dépensée par les animaux », commente-t-elle.

Un tendre moment entre une baleine et son petit via Shuttestock
Un tendre moment entre une baleine et son petit via Shutterstock

Ce comportement reste cependant dangereux pour le mammifère toujours en vie car il cesse de s’alimenter lors de son deuil, ce qui le rend extrêmement vulnérable. Ces liens forts prouvent une fois encore que les animaux ne sont pas si différents des hommes, comme le montre cette amitié hors du commun entre plusieurs baleines et dauphins jouant ensemble au large d’Hawaï.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux