13 129 personnes connectées

Est-ce vraiment judicieux de jeter les araignées de votre maison dehors ?

Nombreux sont ceux qui les tuent à coup de mouchoir, de balai ou d’aspirateur, mais quelques âmes bienveillantes recueilleront l’araignée dans un contenant avant de la libérer à l’extérieur, en espérant qu’elle prenne la fuite. Pourtant, cet acte de relocalisation, souvent animé par un élan de compassion, peut signer la mise à mort de l’arachnide.

Est-ce que déplacer à l’extérieur une araignée qui se trouve dans votre maison est une condamnation à mort ? Cela dépend de l’espèce dont il est question. D’après Rod Crawford, soigneur d’arachnides au Burke Museum of Natural History de Seattle (États-Unis), si l’arachnide est originaire de la région, alors elle sera capable de survivre dans la nature.

faucheuse-maison

Au contraire, s’il s’agit d’une espèce ayant migré, même si cette migration a eu lieu il y a des centaines d’années, il y a fort à parier que l’araignée ne survivra pas à l’extérieur, car il ne s’agit pas de l’extérieur dont est originaire l’espèce. En fait, les araignées sont adaptées à des localisations et à des températures spécifiques.

Par exemple, « l’araignée américaine Parasteatoda tepidariorum, qu’on rencontre principalement à l’intérieur des maisons en Amérique du Nord, [est] probablement originaire du nord de l’Amérique latine, elle peut donc survivre sans souci à l’extérieur de votre maison si votre jardin se situe au Brésil ou en Guyane », mais probablement pas aux États-Unis.

araignee-maison
Parasteatoda tepidariorum

Toutefois, certaines espèces, comme l’araignée géante de maison, la tégénaire noire, qui est originaire d’Europe, privilégient les habitations humaines. D’après Crawford : « Vous pourriez penser qu’elle pourrait survivre dehors, mais on ne la trouve quasiment jamais dans des habitats naturels – seulement dans des habitats créés par l’Homme – comme des immeubles, des amoncellements de briques, de déchets ou encore des murs de soutènement. Elle peut donc, en fait, survivre à l’extérieur, mais toujours dans un abri qui provient d’éléments créés par l’Homme. »

Ceci s’explique par la technique de chasse de la tégénaire. En effet, elle tisse sa toile parallèlement au sol où elle attend patiemment sa proie, les coins des murs sont donc des emplacements idéaux pour leur piège.

Une tégénaire dans sa toile
Une tégénaire dans sa toile

Que faire si vous tombez nez à nez avec une araignée ? Le spécialiste suggère ceci : ne l’écrasez pas mais ne la jetez pas dehors non plus. Déplacez-la plutôt vers une autre partie de votre résidence, là où cela ne vous dérangera pas, comme dans un garage ou une cave par exemple.

La plupart des araignées que vous voyez dans les maisons font partie de toute une population vivant aussi à l’intérieur. En tuer une ne vous débarrassera pas de toutes les autres. Elles vivent habituellement dans des recoins, des espaces inutilisés de la maison, comme des vides sanitaires et sous-sols et passent leur temps à attraper des petites proies, comme des mouches et moustiques, pratique non ? Par ailleurs, les araignées n’ont pas l’habitude de s’attaquer aux humains sauf si elles se sentent menacées, vous n’avez donc pas à vous inquiéter de morsures.

Une tégénaire
Une tégénaire

Si vous voulez éviter qu’un trop grand nombre d’araignées ne vienne dans votre chambre ou dans votre salon, vous pouvez toujours combler les fissures et brèches de vos murs avec des produits de calfeutrage, des chiffons ou des joints d’étanchéité. Si ce sujet vous intéresse, découvrez ces 15 faits étonnants sur les araignées qui vous prouveront à quel point elles sont fascinantes.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux